BFM Patrimoine

Morning Briefing : une hausse très limitée

Malgré une tentative de rebond, les indices ont vu fondre leur gain, sur fond de turbulences sur les matières premières.

Malgré une tentative de rebond, les indices ont vu fondre leur gain, sur fond de turbulences sur les matières premières. - Spencer Platt - Getty Images North America - AFP

"Les indices boursiers ont bien tenté un rebond hier, mais cet élan a été brisé par une forte baisse des matières premières... et des entreprises qui en dépendent."

Tendance

Le CAC40 est attendu en léger repli à 4.314 points (Calls IGMarkets). Hier l’indice phare de la Bourse de Paris a tenté le rebond, et a même gagné 1,7% en matinée, avant de limiter ses gains à 0,5%, signant un retour vers 4.300 points. Pas plus d’énergie ni de conviction pour aller au-delà, avec des volumes assez faibles, 2,6 milliards d’euros d’actions négociées.

Même tendance du côté de Wall Street qui a terminé à l’équilibre, +0,08% pour le S&P500. Tokyo en revanche a gagné 2,15% en clôture.

L’euro-dollar passe légèrement sous 1,14, à 1,1380

Catalyseurs

Le marché reste toujours indécis, et même les tentatives de rebond se heurtent à de nouveaux facteurs de marché plutôt négatifs. Depuis ces dernières heures notamment, on assiste à une baisse très marquée des matières premières, après une nouvelle salve de statistiques chinoises inférieure aux attentes, notamment celles du commerce extérieur publiées ce week-end.

Du côté du pétrole, on redescend juste au-dessus des 43 dollars, après avoir terminé la semaine précédente au-dessus des 46 dollars. Mais le mouvement est spectaculaire du côté des matières premières minières, avec un minerai de fer en baisse pour la 6ème journée consécutive, pareil pour le cuivre ou le zinc.

Conséquence, une forte baisse de tout le secteur de la métallurgie à Paris hier, et notamment Arcelor Mittal qui a perdu plus de 14%, Vallourec (exposé à la fois l’acier et au pétrole) -9,3%, et Aperam (inox) -5,3%.

Valeurs

Natixis

Mauvais résultats pour la banque d’affaires, aux termes d’un premier trimestre difficile pour l’activité de marché, le résultat net baisse de 30% à 200 millions d’euros, pour un produit net bancaire en recul de 6% pour 2 milliards d’euros. Le coût du risque a augmenté de 14% sur la période ainsi que les charges de 3%. La maison-mère BPCE réfléchit à un plan stratégique de transformation pour l’ensemble du groupe.

Nokia

Le résultat brut du groupe au 1er trimestre est de 5,6 milliards d’euros, en-dessous des attentes du marché. Le groupe attend pour l’ensemble de l’année une baisse de ses ventes dans le domaine des réseaux, mais avec une marge opérationnelle de plus de 7%.

Air France-KLM

La compagnie a publié des chiffres de trafic passagers en hausse de 2,5% sur le mois d’avril.

Europcar

Le loueur de voitures a publié une perte nette divisée par plus de 3 sur un an au premier trimestre, à 20 millions d’euros. Le chiffre d’affaires sur la même période progresse de 0,9% à 418 millions d’euros. Les objectifs 2016 sont confirmés.

Eramet

Le conseil d’administration du groupe a approuvé le plan de restructuration et de réduction des coûts présenté dernièrement par la direction.

LVMH

Exane BNPParibas relève son conseil de neutre à surperformance.

Airbus

Goldman Sachs rehausse sa recommandation de neutre à achat, l’objectif de cours est remonté de 63 à 69 euros.

Worldline

Bernberg relève son opinion qui passe de vendre à conserver.

Antoine Larigaudrie