BFM Patrimoine

Morning Briefing : les 5.000, enfin !

L'indice Parisien désormais semble avoir le potentiel pour se stabiliser au-dessus du niveau psychologique des 5000.

L'indice Parisien désormais semble avoir le potentiel pour se stabiliser au-dessus du niveau psychologique des 5000. - Eric Piermont - AFP

Après pas mal de tergiversations la semaine dernière, le CAC40 semble enfin avoir la ressource pour retenter les 5.000 points... et les conserver en clôture !

Tendance 

Le CAC40 est demandé en hausse de 33 points à 5.017 pour l'ouverture (Calls IGMarkets) Vendredi l'indice parisien a pris 0.08% en clôture, 4980 points... Et après 2 essais la semaine précédente, le CAC40 devrait se trouver des niveaux techniques confortables au-delà des 5.000 points désormais.

On sent d'ailleurs que les volumes s'activent vraiment depuis qu'on tourne autour de l'objectif symbolique, on était du côté des 4 milliards échangés sur le CAC quand on a commencé à être à portée, désormais on est un peu au-dessus des 5 milliards d'euros.

A Wall Street c'était un peu plus indécis. Le S&P500 a terminé quasi-inchangé vendredi, mais toujours proche de ses plus hauts historiques à -0.03%.

Solide tendance en Asie ce matin, avec le Nikkei à Tokyo qui a gagné 1.96% en clôture, et Shanghai qui prend 1.97% à 7h40.

Catalyseurs

Les chiffres de l'emploi américain vendredi ont clairement donné le ton. Très solides, à 271.000 créations de postes, contre une fourchette, même très large, qui allait de 150 à 220.000, avec des signes d'inflation salariale. On est vraiment sur une Amérique solide, en plein emploi, avec un marché du travail qui prend une excellente tournure en matière de dynamique.

De quoi maintenant être clair sur une remontée des taux de la FED en décembre cette fois. Tout ça amène une remontée du dollar, un euro qui retombe sur ses niveaux d'été à 1.0760, confirmant le sentiment qu'on peut lire dans les chiffres de clôture, a savoir une tendance très positive pour les actions européennes, un peu plus de prudence sur les actions américaines, et un biais clair pour les marchés émergents. Le paysage semble donc dégagé pour un rallye de fin d'année.

Valeurs

Pétrole

L'Arabie Saoudite reste au centre du jeu, avec les déclarations du nouveau président du pétrolier national, Saudi Aramco: Khalid Al Falih précise qu'aucune réduction de production n'est prévue, malgré le niveau des cours et les soucis d'ordre budgétaire dont souffre le Royaume. "Nous allons laisser le marché faire son job, déterminer l'offre et la demande" dit-il, constatant que toutes les prévisions s'orientent vers une hausse de la demande sur les 2 prochaines années.

Secteur du pneu

On suivra Michelin dans le sillage des publications de résultats de l'allemand Continental et du japonais Bridgestone, perspectives contrastées puisque si Continental réhausse ses prévisions après de bons résultats, Bridgestone au contraire a fait un profit warning ce matin.

Air France KLM

La compagnie a fait état ce matin d'un trafic passager en hausse de 2.9% pour le mois d'octobre.

Antoine Larigaudrie