BFM Patrimoine

Morning Briefing: le marché tient bon, mais la nervosité demeure

Plusieurs alertes terroristes ont à nouveau provoqué un regain de prudence sur les marchés ces dernières heures, comme à Wall Street hier.

Plusieurs alertes terroristes ont à nouveau provoqué un regain de prudence sur les marchés ces dernières heures, comme à Wall Street hier. - Spencer Platt - Getty Images North America - AFP

Après le net rebond de mardi, le CAC 40 devrait ouvrir dans le rouge. L’euro ne faiblit pas face au dollar.

Tendance

La Bourse de Paris devrait ouvrir la séance dans le rouge. Le CAC 40 est demandé en baisse de 30 points à 4.907 points (Calls IGMarkets). Hier la séance a été marquée par un rebond spectaculaire de l’indice parisien, +2.77%, mais la prudence domine encore ce matin.

Wall Street de son côté a bien commencé la séance mais termine quasiment inchangé à -0.13% pour le SP500.

Et en Asie, là aussi, après une entame de séance positive, les indices se tassent, avec une clôture en hausse de 0.09% en clôture.

L’Euro-Dollar reste à peu près stable sur 24 heures à 1.0644 dollar pour 1 euro.

Catalyseurs

Les marchés avec des supports et de bonnes dispositions, en témoignent les volumes d’échanges, plus consistants que ces dernières séances hier à 3.8 milliards d’euros.

Mais le marché reste extrêmement nerveux et prompt à réagir au moindre signes de tension sur l'actualité, hier c'est l'annulation à la dernière minute du match de football Allemagne-Pays Bas à Hanovre (Basse-Saxe), avec de fortes indications de réelle menace terroriste, qui a provoqué une clôture à l'équilibre à Wall Street, alors qu'on était sur des gains de 0.3-0.5% auparavant.

Les alertes à la bombe sur deux vols Air France aux Etats Unis et l’intervention du RAID à Saint-Denis (93) ce matin ne risquent pas de calmer l'ambiance. On va rester sur des marchés avec de la ressource, mais suffisamment nerveux pour inverser rapidement la tendance.

Valeurs

Air Liquide

Très grosse opération à 13.4 milliards de dollars avec le rachat amical d’AirGas, qui va permettre à Air Liquide de consolider sa position de leader mondial des gaz industriels. Le groupe français prévoit que l’opération sera relutive dès la première année avec 300 millions de dollars de synergies et une hausse de 30% de l’activité pour le pole Gaz et Services. L’offre propose une prime de 50% sur le cours moyen d'AirGas sur le dernier mois de bourse.

Engie-Suez

Le groupe a démentir hier vouloir prendre le contrôle de Suez, qui a gagné 4.4% sur la journée après la publication d'informations de presse évoquant le scénario, qu'Engie aurait étudié. Une sorte de retour de l'ancien GDF Suez. Mais rien de la sorte, selon Engie, qui contrôle encore à l'heure actuelle un peu plus de 33% du capital de Suez.

Trigano

Le chiffre d’affaires du groupe grimpe de 20% sur l'année 2014-2015, son résultat opérationnel croît de 84.5% à 64 millions, avec une forte reprise du marché du camping-car. Le groupe parie sur une nouvelle hausse de l'activité pour l’exercice suivant.

Antoine Larigaudrie