BFM Patrimoine

Menacé d'une amende de 5 milliards d'euros, PSA chute en Bourse

Près de 2 millions de véhicules seraient concernés par cette fraude

Près de 2 millions de véhicules seraient concernés par cette fraude - Sébastien Bozon - AFP

Au terme de l'enquête de la répression des fraudes sur ses moteurs diesel "truqués", le constructeur français pourrait se voir infliger une amende de 5 milliards d'euros, qui correspond à environ 10% du chiffre d'affaires.

Déjà mis sous pression par une note d'Exane BNP Paribas en début de matinée, le titre PSA s'est enfoncé dans le rouge peu après 11 heures (voir graphique ci-dessous) après les révélations du journal Le Monde dévoilant les conclusions du rapport de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) sur les moteurs diesel "truqués" du constructeur. L'action PSA chutait de 4,5% à 12h30, entraînant dans son sillage Renault, qui cédait de son côté 1,2% à 76,53 euros.

Selon le quotidien, qui cite le procès-verbal d’infraction de la DGCCRF, le constructeur français pourrait avoir à payer une amende allant jusqu'à 5 milliards d'euros. Une somme qui représente environ 10% du chiffre d'affaires et plus de deux ans de bénéfices (2,15 milliards d'euros en 2016) pour la marque au lion.

-
- © -

2 millions de véhicules seraient touchés

Comme ses concurrents, Volkswagen, Renault ou Fiat Chrysler, PSA est soupçonné d'avoir truqué ses moteurs diesel afin de réduire son émission d'oxyde d'azote. D'après la DGCCRF, "au moins 1.914.965 véhicules diesel de génération Euro 5 [la norme en vigueur jusqu’en 2015] dont le moteur fonctionne selon les stratégies frauduleuses, objet du présent procès-verbal", ont été vendus en France entre le 1er septembre 2009 et le 1er septembre 2015, relate le journal Le Monde.

S.B.