BFM Patrimoine

Marchés : Wall Street bat de nouveaux records

-

- - Bryan R. Smith / AFP

Au cours d’une séance écourtée, la Bourse de New York a fini en hausse. Le Dow Jones a notamment inscrit un nouveau record en séance. Un peu plus tôt, le CAC 40 avait atteint son niveau le plus élevé depuis mai 2018.

Tous les signaux sont au vert sur les marchés. Ce mercredi, Wall Street a ainsi réalisé de nouveaux records, au terme d’une séance écourtée pour cause de veille du 4 juillet (Independence Day aux Etats-Unis).

Les indices Dow Jones, Nasdaq et S&P 500 ont ainsi inscrit des records, les courtiers pariant sur une baisse rapide des taux par la Fed.

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,67%, à 26.966,00 points. L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,75%, à 8.170,23 points. Enfin, l'indice élargi S&P 500 a avancé de 0,77% à 2.995,82 points, son troisième record en trois séances.

Nouveau record pour le CAC 40

Après avoir hésité lors des deux précédentes séances sur l'interprétation à tirer d'une trêve de Pékin et Washington dans leur féroce guerre commerciale, les marchés ont tourné leur attention sur les indicateurs économiques.

Les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont rebondi en juin, mais moins que ne le prévoyaient les analystes. De son côté, le déficit commercial a fortement rebondi en mai sous l'effet d'importations record dans le secteur automobile et d'un déficit record avec le Mexique.

Pour lutter contre les statistiques américaines décevantes qui se sont accumulées ces dernières semaines, les marchés parient désormais sur une baisse des taux de la Fed. Les membres de cette institution se réuniront les 30 et 31 juillet, et il est quasi-acquis aux yeux des marchés qu'ils baisseront les taux d'au moins un quart de point.

En Europe, le CAC 40 a aussi atteint un nouveau record : +0,75% à 5.618,81 points, soit son niveau le plus élevé depuis mai 2018. Les nominations européennes, et particulièrement celle de Christine Lagarde à la BCE, ont rassuré les marchés.

La rédaction avec AFP