BFM Patrimoine

Marché: proche de l'équilibre avant une semaine chargée.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes ne s'éloignent en général guère de leurs équilibres, dans l'attente des nombreux évènements attendus pour cette première semaine de juin, en particulier du côté du dossier de la dette grecque.

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes ne s'éloignent en général guère de leurs équilibres, dans l'attente des nombreux évènements attendus pour cette première semaine de juin, en particulier du côté du dossier de la dette grecque.

Zurich prend 0,5%, Paris 0,3%, Madrid 0,2% et Lisbonne 0,1%, mais Francfort, Londres, Amsterdam et Bruxelles perdent 0,2%, et Milan 0,3%. A Wall Street, le Dow Jones cède 0,1% et le Nasdaq recule de 0,2%.

'La Grèce continue d'être au centre des débats', souligne Barclays Bourse, qui n'y voit toutefois pas de quoi remettre en cause la tendance moyen terme positive pour les indices actions, tandis qu'Athènes doit rembourser 300 millions d'euros au FMI à la fin de la semaine.

'Ce montant ne représente que 20% de la somme que devra rembourser ce mois-ci Athènes auprès du Fonds. Et ce, dans un contexte de négociations ardues entre partenaires européens, tant le pays est proche du défaut de paiement', note XTB France.

Outre l'évolution du dossier grec, la séance est dominée par de nombreuses données économiques, comme l'indice PMI du secteur manufacturier de l'Eurozone qui s'est inscrit en repli à 52,2 contre 52 en avril.

'Loin d'être spectaculaire, le taux de croissance de la région est plutôt modéré, soulignant les difficultés auxquelles certains pays restent manifestement confrontés', commente Chris Williamson chief economist de Markit.

Parmi les données parues cet après-midi aux Etats-Unis, l'indice ISM du secteur manufacturer est ressorti supérieur aux attentes en mai, à 52,8, tandis que l'indice PMI a été révisé en hausse par rapport à son estimation flash, à 54.

Les revenus des ménages américains ont augmenté de 0,4% en avril, alors que les économistes anticipaient en moyenne une progression de 0,3%, mais leurs dépenses ont stagné, là où le consensus anticipait une hausse de 0,2%.

Les opérateurs seront encore attentifs à de nombreuses données cette semaine, notamment les indices d'activités PMI et ISM pour les services, l'inflation dans la zone euro, ainsi que les chiffres du chômage en Allemagne, en France et aux Etats-Unis.

L'attention sera aussi retenue par des rendez-vous de politique monétaire, avec la conclusion de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE (mercredi), puis celle de la Banque d'Angleterre (jeudi).

Sur le plan des valeurs, Roche (+1,9%) signe la plus forte hausse à Zurich grâce à de multiples annonces au congrès annuel de l'American Society of Clinical Oncology. L'évènement semble aussi profiter à des pairs comme Novartis ou Sanofi (+0,9%).

A Paris, Peugeot perd 1,1% et sous-performe le CAC40, après l'annonce d'un recul de 4% des immatriculations totales de voitures particulières neuves en France (+7,3% à nombre de jours ouvrables comparable) en mai.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance