BFM Patrimoine

Marché: les vendeurs l'emportent largement.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les vendeurs l'emportent largement sur les marchés actions européens, dans un contexte de volatilité du compartiment obligataire et d'incertitudes persistantes concernant le problème de la dette d'Athènes. Francfort abandon

(CercleFinance.com) - Les vendeurs l'emportent largement sur les marchés actions européens, dans un contexte de volatilité du compartiment obligataire et d'incertitudes persistantes concernant le problème de la dette d'Athènes.

Francfort abandonne ainsi 2%, Paris 1,8%, Madrid 1,7%, Londres et Lisbonne 1,6%, Milan 1,3%, Amsterdam et Zurich 1,1%, Bruxelles 0,8%. A Francfort la veille, le Dow Jones a perdu 0,5% et le Nasdaq 0,2%.

'La récente volatilité du compartiment obligataire a joué un grand rôle dans le parcours agité des marchés d'actions dernièrement et la séance d'hier a été marquée par la correction des bons du Trésor américains', soulignait ce matin IG.

'Le problème de la dette grecque figure encore sur le devant de la scène avec des rumeurs de référendum pour décider de l'avenir ou non du pays au sein de la zone euro', note pour sa part Tony Cross, analyste de marchés chez Trustnet Direct.

'Les discussions se poursuivent entre la Grèce et ses principaux créanciers, mais la réunion entre les ministres des finances de la zone euro, qui a commencé hier à Bruxelles, patine', note à ce sujet Saxo Banque.

'Les investisseurs espèrent un accord avant la fin du mois. Toutefois, en dépit des progrès de la Grèce en matière de réformes, les membres de l'Eurogroupe continuent de montrer leur exigence et attendent plus', poursuit-il.

En l'absence de donnée statistique ce jour - hormis une hausse de 0,5% de la production industrielle britannique en mars - l'attention des investisseurs se concentre sur une actualité des sociétés assez fournie.

Ainsi, ThyssenKrupp se distingue à Francfort avec un gain de 4,1%, salué pour un relèvement d'objectif annuel à l'occasion de la présentation de résultats supérieurs aux attentes au titre de son premier semestre comptable.

En revanche, Deutsche Post DHL (-4%) essuie le plus lourd recul du DAX, sanctionné pour un début d'exercice assez terne avec notamment un profit opérationnel légèrement inférieur au consensus de marché.

easyJet plonge de 8,5% à Londres, à la suite de la publication par la compagnie aérienne à bas coûts de résultats en amélioration sur les six premiers mois de son exercice, mais accompagnés de réservations stables pour cet été.

A Paris, Numericable-SFR grimpe de 4% après la publication par le groupe télécoms d'un Ebitda en hausse de 21% à 930 millions d'euros au titre du premier trimestre, alors que le consensus ne visait que 819 millions.

Ahold prend 1,6% à Amsterdam et Delhaize 1,3% à Bruxelles, grâce à la confirmation de discussions préliminaires entre les deux distributeurs alimentaires en vue d'envisager un rapprochement structurel entre eux.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance