BFM Patrimoine

Marché: l'euro légèrement affecté par le dossier grec.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Encore une réunion de l'Eurogroupe en vue vendredi midi. En attendant, la monnaie unique européenne s'éloigne de nouveau du niveau des 1,14 dollar qu'elle avait réussi à déborder en début de semaine. Ce midi, l'euro recul

(CercleFinance.com) - Encore une réunion de l'Eurogroupe en vue vendredi midi. En attendant, la monnaie unique européenne s'éloigne de nouveau du niveau des 1,14 dollar qu'elle avait réussi à déborder en début de semaine. Ce midi, l'euro recule de 0,26% à 1,1335 dollar, et même de 0,55% face au yen à 134,55.

La tendance est en revanche plus neutre contre le sterling (+ 0,03% à 0,7375) et le franc suisse (- 0,09% à 1,0785).

Une fois encore, les cambistes retiennent leur souffle avec une nouvelle réunion de l'Eurogroupe, en début d'après-midi, qui sera principalement centrée sur la Grèce. L'ordre du jour est le suivant : “les ministres des finances de la zone euro examineront une demande présentée par le gouvernement grec visant à obtenir une prolongation de l'assistance financière octroyée par le Fonds européen de stabilité financière (FESF). Ces discussions se déroulent dans la perspective de l'expiration prochaine, le 28 février, de l'assistance actuellement accordée à la Grèce', indique le site Internet de l'instance regroupant les grands argentiers des 19 pays membres de la zone euro.

“Toute nouvelle inattendue pourrait avoir un fort impact sur l'euro”, préviennent ce matin les analystes de RTFX, qui ajoutent : “les traders en euro doivent rester vigilants en ce qui concerne le maintien des positions pendant le week-end, car toute nouvelle surprenante concernant la dette grecque et un possible 'Grexit' pourrait se solder par un gap d'ouverture très large lundi.”

'La fermeté affichée jeudi par Berlin place Athènes dans ses derniers retranchements', indiquent ce matin les spécialistes de Trustnet. 'La perspective d'un 'Grexit' s'accroît d'heure en heure, mais les analystes appellent les investisseurs à ne pas paniquer - si de la volatilité est à attendre d'une sortie de la Grèce de l'euro, le ciel ne va pas nous tomber sur la tête', poursuit-il.

Cependant, l'inquiétude n'est toujours pas le sentiment dominant sur le marché. 'Selon nous, la demande grecque de prolongation de l'aide accroît significativement la chance qu'un accord soit trouvé pendant le week-end', jugent pour leur part les économistes de la banque américaine Citi.

Dans ce contexte cependant incertain, les devises laissent de côté l'indice PMI flash de Markit pour la zone euro, qui signale pourtant la plus forte croissance économique de la région depuis sept mois, puisqu'il se redresse à 53,5 en février. 'Si les résultats de mars ne se révèlent pas décevants, l'économie de la zone euro pourrait ainsi enregistrer une croissance d'au moins 0,3% au premier trimestre', souligne Chris Williamson, économiste principal de Markit.

A ce propos, la banque privée Berenberg note que si les perspectives de la zone euro sont assombries par la guerre en Ukraine et les tensions autour de la Grèce, le QE de grande ampleur que la BCE va lancer le mois prochain et la chute du pétrole devraient jouer en faveur de l'économie du Vieux Continent. Berenberg n'exclut donc pas que pour ces raisons, la progression du PIB de l'Eurozone revienne tutoyer les 2% d'ici l'été.

Du côté de l'agenda statistique de la matinée, on a appris que les ventes de détail au Royaume-Uni avaient diminué de 1% en valeur et de 0,3% en volume, en janvier 2015 par rapport à décembre 2014. 'Une augmentation significative des volumes d'achats dans les stations-essence et les grands magasins n'a pas compensé les pressions à la baisse dans les magasins axés sur l'alimentaire, l'habillement ou autres', précise l'organisme statistique britannique.

Cet après-midi, les opérateurs guetteront, aux Etats-Unis, la publication de l'indice PMI manufacturier pour février, attendu par le consensus à 53,6 après 53,9 le mois précédent.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance