BFM Patrimoine

Manipulation des taux de change: un cadre de HSBC arrêté

Un cadre de HSBC dans le cadre de l'enquête sur la manipulation du marché des changes.

Un cadre de HSBC dans le cadre de l'enquête sur la manipulation du marché des changes. - AFP

Un cadre de HSBC a été arrêté dans le cadre de l'enquête concernant la manipulation du marché des changes par six banques.

Un cadre supérieur de HSBC a été arrêté à New York pour son rôle dans la manipulation du marché des changes, d’après deux personnes proches du dossier. La personne en question, Mark Johnson, responsable monde des changes à Londres, a été interpellée à l’aéroport John Fitzgerald Kennedy mardi et doit comparaître devant un juge du tribunal fédéral de Brooklyn ce mercredi, devenant ainsi la première personne à être en mise en examen dans cette enquête de trois ans menée par le Département de la justice américain. Ce marché est en principe l'un des plus difficiles à manipuler, étant donné le volume d’échanges qui y sont réalisés (5000 milliards de dollars, soit 20 fois plus que l’ensemble des bourses mondiales).

HSBC a déjà payé 618 millions de dollars d'amendes

Cette arrestation arrive un peu plus d’un an après que 5 autres banques (RBS, UBS, JP Morgan, Bank of America et Citigroup) ont plaidé coupable dans le cadre de manipulations du marché des changes. HSBC avait accepté en novembre 2014 de payer 618 millions de dollars d'amendes aux régulateurs anglais et américain afin de régler ce litige. La banque anglo- hongkongaise, qui fait toujours face à des enquêtes, a provisionné 1,3 milliard de dollars dans ses comptes en vue d'éventuelles poursuites. Pour le moment, le porte-parole de HSBC ainsi que le Département de justice américain se refusent à tout commentaire.

S.B.