BFM Patrimoine

LFB annonce un retour à une dynamique de croissance rentable en 2012

BFM Patrimoine

LFB publie ses résultats financiers pour l'exercice clos le 31 décembre 2012. Ces résultats ont été arrêtés par le Conseil d'Administration le 5 avril 2013. Faits marquants : Une croissance solid

LFB publie ses résultats financiers pour l'exercice clos le 31 décembre 2012. Ces résultats ont été arrêtés par le Conseil d'Administration le 5 avril 2013.

Faits marquants :

  • Une croissance solide des ventes (chiffre d'affaires en hausse de 7,7%), tirée par les relais à l'international qui atteint 24% du chiffre d'affaires total
  • Un résultat opérationnel de 10M€ qui marque un retour à la profitabilité
  • Un niveau d'investissement en R&D toujours élevé à 17% du CA (79,71 millions d'euros en 2012) avant le crédit d'impôt recherche
  • Un endettement stable

Résultats consolidés en M€ 2012 2011 Variation 2012/2011 Chiffre d'affaires 465,7 432,4 7,7% Marge brute 184,1 178,2 3,3% Recherche et développement (70,3) (79,1) Frais commerciaux (48,1) (43,0) Frais généraux (51,1) (47,0) Résultat opérationnel 10,1 (7,5) en % du CA 2,2% (1,7) Résultat net 3,6 (6,9) EBITDA 61,4 24,0 39%

Endettement financier net

80,4

78,6

Christian Béchon, Président-Directeur Général du LFB déclare :

« Après une année 2011 difficile, 2012 marque le retour à une dynamique de croissance rentable. Le chiffre d'affaires s'est en effet inscrit en croissance de 7,7%, dégageant un résultat opérationnel positif. Ces résultats témoignent de la capacité de résistance du Groupe dans une conjoncture dégradée en France, impactée par la tendance baissière des prix des médicaments et une érosion de nos parts de marché notamment sur les segments des facteurs de coagulation et des immunoglobulines. Le recul des ventes en France a toutefois été largement compensé par une excellente performance à l'international où le Groupe a gagné des parts de marché, particulièrement dans les pays du pourtour méditerranéen, au Brésil et aux Etats-Unis.

Par ailleurs, la mise en place rapide de mesures d'adaptation au contexte difficile du marché français, tant sur le plan commercial, industriel que de la R&D, nous a permis de stabiliser notre niveau d'endettement et de dégager un résultat opérationnel positif.

Nous continuerons au cours de l'exercice 2013 à maintenir une politique d'investissement soutenue dans notre outil industriel et dans l'innovation technologique et thérapeutique, gages de notre pérennité, et anticipons une nouvelle croissance de nos parts de marché à l'international. »

Une croissance robuste des ventes, portée par l'international

Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe s'établit à 465,7 M€ en 2012, en progression de 7,7% par rapport à 2011.

Sur le marché français, le LFB est en retrait en raison d'une forte concurrence et d'une pression à la baisse des prix des médicaments. Dans ce contexte défavorable, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 356 M€ M€, accusant une baisse de 2,1%.

Ce recul du chiffre d'affaires en France a été largement compensé par une croissance spectaculaire à l'international (+59,7%), particulièrement dans les pays du pourtour méditerranéen (Maroc, Libye, Tunisie, Algérie et Turquie), le Brésil et les Etats-Unis, où le Groupe a gagné des parts de marché.

A l'international, les ventes d'immunoglobulines (+76,2%) et de médicaments pour le traitement de maladies rares (+54,4 %) ont été particulièrement dynamiques, mais de beaux succès ont été également enregistrés dans la vente de services (transfert de technologie et fractionnement pour compte de tiers) et dans la collecte de plasma par la filiale autrichienne du Groupe, EUROPLASMA.

Hors ventes de services, les ventes de médicaments dérivés du plasma et recombinants se sont élevées à près de 401,8 M€, en hausse de 1,8 % par rapport à 2011, et représentent 86,3 % du chiffre d'affaires du Groupe.

Un résultat opérationnel et un résultat net positifs, grâce au plan d'efficience mis en œuvre

2012 marque le retour à la profitabilité avec un résultat opérationnel positif de 10 M€. Ce résultat est le fruit des efforts de rationalisation mis en œuvre par le Groupe pour compenser l'évolution défavorable de son marché domestique.

Le redressement du résultat opérationnel en 2012 a principalement été tiré par :

  • un pilotage de l'activité et de la programmation de la production au plus près de l'évolution de la demande sur les différents segments de marché, de façon à optimiser la gestion des stocks de produits intermédiaires ;
  • une adaptation de la stratégie commerciale pour assurer une meilleure rotation du plasma afin d'amortir l'effet de baisse du prix des médicaments ;
  • un plan d'efficience industriel pour renforcer la compétitivité du Groupe ;
  • une redéfinition des priorités au sein du portefeuille de produits en développement, avec notamment la conclusion d'un partenariat avec TG Therapeutics pour le CD 20 et la fin, négociée début 2013, du partenariat avec Thallion Therapeutics sur des anticorps contre les toxines à E.coli ;
  • un redimensionnement de la R&D autour d'équipes resserrées.

Le résultat net du Groupe s'est établi sur l'exercice à 3,6M€, contre une perte de 6,9M€ en 2011.

Une structure financière saine

Le niveau d'endettement, stabilisé à 80,4M€ pour des fonds propres de 235,1 M€, reflète une situation financière saine.

A propos de LFB S.A.

Le LFB est un groupe biopharmaceutique français qui développe, fabrique et commercialise des médicaments indiqués dans la prise en charge de pathologies graves et souvent rares dans des domaines thérapeutiques majeurs : l'immunologie, les soins intensifs et l'hémostase.

Numéro un en France et au 5ème rang dans le monde dans le domaine des médicaments dérivés du plasma, le groupe LFB est également une des premières entreprises européennes dans le développement et la production d'anticorps monoclonaux et de protéines de nouvelle génération issues des biotechnologies. En 2012, 79.7 millions d'euros ont ainsi été consacrés à la recherche et développement, pour un chiffre d'affaires de 465.7 millions d'euros.

Le groupe LFB est présidé par Christian Béchon, et compte 1887 collaborateurs.

Pour plus d'information sur le LFB : http://www.lfb.fr

1 70,3 millions après le crédit d'impôt recherche

LFB
Sandrine Charrières, 01.69.82.72.80
Directeur de la Communication
charrieres@lfb.fr
ou
Denis Soubeyran, 01.69.82.71.07
Directeur des Affaires financières et de la Stratégie
soubeyrand@lfb.fr
ou
FTI Consulting Strategic Communications
Emmanuelle Flobert/Marie Peterson, 01.47.03.68.10
emmanuelle.flobert@fticonsulting.com / marie.peterson@fticonsulting.com

Business Wire