BFM Patrimoine

Les télécoms chutent lourdement en Bourse

"Après l'échec des négociations entre Bouygues et Orange, les actions des opérateurs télécoms s'enfoncent dans le rouge à la Bourse de Paris."

Les opérateurs télécoms dévissent lourdement ce lundi matin après l’échec des négociations entre Orange et Bouygues Telecom. Les actions de Orange, Iliad (maison mère de Free), Numericable-SFR et Bouygues Telecom cèdent respectivement 5,4%, 13,8%, 13,6% et 13,6% à 10 heures.

Pour rappel, les deux groupes avaient de nouveau réuni vendredi leurs conseils d’administration respectifs afin de constater l’échec des discussions en vue de leur rapprochement, n'arrivant pas à se mettre d’accord sur la valorisation financière de l’opération et sur les pouvoirs et l'influence qu'aurait Bouygues au sein d'Orange, des problèmes qui avaient justifié la prolongation des négociations.

16 milliards d'économies qui s'évaporent

"Martin Bouygues semblait intransigeant sur le prix de sortie (10 milliards d’euros) et donc sur le montant de sa participation dans Orange, face à un gouvernement soucieux de réduire le prix de transaction (pour réduire sa dilution) et de limiter l’hégémonie de Bouygues au sein du capital et du board d’Orange, en bloquant sa montée en capital et l’accès à des droits de vote doubles", résume Oddo dans une note sur le secteur.

Un échec d’autant plus dommageable que le courtier évaluait les synergies de cette opération à près de 16 milliards d’euros pour le secteur avec pas moins de 800 millions d’euros supplémentaires de Capex (dépenses d’exploitation) par an.

Sami Bouzid