BFM Patrimoine

Les résultats des grands groupes français ont pâti de la crise au 1er semestre - Bdf

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--La crise de la dette en Europe a pesé sur le résultat net des principaux groupes français cotés en Bourse au premier semestre, même si leur chiffre d'affaires total a augmenté, porté par la croissance hors d'Europe, selon un

PARIS (Dow Jones)--La crise de la dette en Europe a pesé sur le résultat net des principaux groupes français cotés en Bourse au premier semestre, même si leur chiffre d'affaires total a augmenté, porté par la croissance hors d'Europe, selon une étude publiée lundi par la Banque de France.

Le chiffre d'affaires des 70 principaux groupes du secteur non financier cotés sur Euronext Paris a augmenté de 6% pour s'établir à 642 milliards d'euros au cours des six premiers mois de l'année, alimenté notamment par la croissance sur les marchés émergents.

Si la baisse du chiffre d'affaires des groupes des secteurs manufacturier et des télécommunications a pesé sur le chiffre d'affaires total, la performance des secteurs de l'énergie et du luxe l'a au contraire soutenu, selon l'étude.

Le résultat net total de ces groupes a en revanche reculé de 15% pour s'établir à 33 milliards d'euros sur la période, ce qui s'explique en partie par une augmentation des charges financière, tandis que le taux de marge net s'est aussi légèrement replié, montre l'étude.

Les dividendes payés au titre de 2011 ont également fléchi, à 33 milliards de dollars, contre 37 milliards de dollars distribués pour 2010.

Selon la Banque de France, l'échantillon de groupes pris en compte dans cette étude représente environ 80% du chiffre d'affaires réalisé par l'ensemble des sociétés cotées en France.

-Ruth Bender, Dow Jones Newswires

(Version française Maylis Jouaret)

(END) Dow Jones Newswires

October 22, 2012 09:15 ET (13:15 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-