BFM Patrimoine

Les professionnels de la santé s’unissent pour combattre le cancer cervico-facial à l’occasion du European Cancer Congress ECCO-ESMO 2013

BFM Patrimoine

La Société européenne de cancérologie cervico-faciale lancera aujourd'hui une journée d'information destinée aux professionnels de la santé au congrès ECCO-ESMO 2013 dans le cadre de la première semaine de
  • La Société européenne de cancérologie cervico-faciale lancera aujourd'hui une journée d'information destinée aux professionnels de la santé au congrès ECCO-ESMO 2013 dans le cadre de la première semaine de sensibilisation au cancer cervico-facial
  • Soixante pour cent des patients atteints d'un cancer cervico-facial sont diagnostiqués au stade avancé auquel un traitement palliatif ponctuel est souvent la seule option1
  • Les résultats pour les patients pourraient être nettement améliorés s'il y avait une meilleure sensibilisation à la maladie, conduisant à un diagnostic, un aiguillage et un traitement plus précoces

La Société européenne de la tête et du cou (EHNS - European Head and Neck Society) a annoncé aujourd'hui le lancement d'une journée d'information destinée aux professionnels de la santé dans le cadre de la première semaine de sensibilisation au cancer cervico-facial qui se concrétise sous la forme de la campagne Make Sense. À l'échelle mondiale, le cancer cervico-facial est le 6ème cancer le plus courant, il est deux fois plus répandu que le cancer du col de l'utérus. Malgré cela, ses signes et symptômes sont largement méconnus des professionnels de la santé – même de ceux qui pourraient être impliqués dans la détection à un stade précoce de la maladie.

Les signes et symptômes de la maladie sont souvent symptomatiques d'autres maladies plus courantes et de ce fait un diagnostic précis peut être retardé. Par conséquent, l'EHNS mène la lutte pour améliorer la sensibilisation aux signes et symptômes du cancer cervico-facial auprès des professionnels de la santé, dans le but de parvenir à un diagnostic et un aiguillage plus précoces, et au final aboutir à de meilleurs résultats pour les patients. De nombreux médecins ne rencontreront au cours de leur carrière qu'un ou deux cas de cancer cervico-facial, mais il est d'une importance vitale que tous les patients reçoivent des soins précis et opportuns.

« L'EHNS s'engage à améliorer les résultats pour les personnes atteintes de cancer cervico-facial à travers l'Europe, mais elle ne peut le faire qu'avec le soutien de nos pairs dans la communauté médicale », a déclaré le Professeur Jean-Louis Lefebvre, Président de l'EHNS et Professeur d'ORL et de chirurgie cervico-faciale au Centre Oscar Lambert de Lille, en France. « Dans le cadre de nos efforts visant à sensibiliser sur le cancer cervico-facial et à promouvoir la compréhension des signes et symptômes de la maladie, nous avons un stand d'information au congrès ECCO-ESMO, et nous sommes fiers d'annoncer le lancement d'un nouveau site Web – www.makesensecampaign.eu – qui contient des informations complémentaires ».

Conformément aux directives internationales2, une approche du traitement et du suivi avec une équipe multidisciplinaire – incluant l'implication des groupes de défense des patients – devrait être la norme de soin en Europe. En outre, afin d'améliorer les résultats des patients, l'EHNS préconise que tous les traitements pour les personnes atteintes d'un cancer cervico-facial soient, chaque fois que possible, effectués dans des centres d'excellence.

« En plus d'une incidence en hausse et d'une faible sensibilisation, il est alarmant de constater le nombre de patients diagnostiqués en Europe à un stade avancé de la maladie », a déclaré le Professeur Wojciech Golusiński, Professeur d'ORL et de chirurgie cervico-faciale au Greater Poland Cancer Centre de l'Université des sciences médicales de Poznan, en Pologne. « Même avec la meilleure intervention chirurgicale et thérapeutique, lorsque la maladie est diagnostiquée à ce stade avancé, les résultats de traitement sont sous-optimaux. De ce fait, il est essentiel que les professionnels de la santé européens unissent leurs forces et s'engagent à apprendre et promouvoir les signes et symptômes du cancer cervico-facial, encourageant subséquemment un diagnostic plus précoce et réduisant ainsi le nombre de patients diagnostiqués à des stades avancés ».

Comment s'impliquer :

Si vous souhaitez vous impliquer et contribuer à la sensibilisation au cancer cervico-facial, vous pouvez :

  • Visiter le stand de l'EHNS au congrès ECCO-ESMO 2013 à Amsterdam pour obtenir de plus amples renseignement sur le cancer cervico-facial auprès des membres de l'EHNS
  • Faire en sorte que les gens en parlent – Téléchargez des dépliants et des affiches afin de promouvoir la campagne Make Sense et que les gens parlent de l'outil pour les signes et symptômes « One-for-Three »
  • Partager des vidéos – Visualisez et partagez des vidéos au sujet du cancer cervico-facial
  • Signer la pétition de la campagne Make Sense – Montrez votre soutien, aux côtés de parlementaires européens, à la campagne Make Sense http://makesensecampaign.eu/petition
  • Rejoindre la conversation sur Twitter – utilisez le hashtag #makesense et visitez @makesensecmpgn

Pour de plus amples informations, veuillez visiter www.makesensecampaign.eu.

- FIN -

Notes aux rédacteurs

La campagne Make Sense est soutenue par Merck Serono, la division biopharmaceutique de Merck, Boehringer Ingelheim et Transgene.

Références

1 Vermorken JB and Specenier P. Ann Oncol 2010;21(Suppl 7):vii252-61.

2 American Cancer Society National Comprehensive Cancer Network (NCCN). Dermatol Nurs 2005;17(2):119-31.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Pour la Société européenne de la tête et du cou :
Fiona Walton
+44 (0)20 3595 2407
fwalton@axon-com.com
ou
Sophie Ryan
+44 (0)20 3595 2406
sryan@axon-com.com

Business Wire