BFM Patrimoine

Les buralistes vont vendre des cartes bancaires

Les buralistes pourront prélever un commission pour les retraits et les dépôts en cash.

Les buralistes pourront prélever un commission pour les retraits et les dépôts en cash. - -

Annoncé cet été, le compte Nickel va voir le jour le mardi 11 février. Il sera disponible chez les buralistes, sans condition de revenu ni de dépôt.

Alors que les frais bancaires élevés sont au cœur de l'actualité, une alternative arrive. Mardi 11 février, le Compte Nickel est lancé dans les bureaux de tabac.

Il s'agit d'un compte en banque "ouvert en 5 minutes, sans condition de revenus, de dépôts ou de patrimoine", annonçait déjà en juin dernier Hugues Le Bret, président du comité de surveillance de la Financière des paiements électroniques.

Un abonnement à 20 euros

Et alors que, selon l'association de consommateurs CLCV, la banque la moins chère, LCL, propose un tarif de base à 35,96 euros, et la plus onéreuse, Barclays, l'affiche à 100,4 euros, l'abonnement au compte Nickel coûte 20 euros par an. Cela comprend notamment la carte Mastercard, la gestion du compte par internet ou encore les notifications par SMS.

En revanche, pour effectuer des retraits (sans plafond) ou des dépôts en cash (à hauteur de 250 euros par jour et 750 euros par mois) chez les buralistes, une commission sera prélevée. Le remplacement de la carte (qu'elle soit perdue ou volée), les appels au service client "SOS Nickel" seront payants. Des services qui au final pourront s'élever à 50 euros par an.

Petit bémol néanmoins. La Financière des paiements électroniques a un statut d'établissement de paiement, cela signifie que le compte Nickel ne peut accepter ni les découverts, ni les crédits. De plus, aucun chèque ne peut être émis ou reçu.

Diane Lacaze