BFM Patrimoine

Les Bourses européennes rebondissent

Le CAC40 est monté sur la plus haute marche du podium des Bourses européennes , ce mercredi 27 février

Le CAC40 est monté sur la plus haute marche du podium des Bourses européennes , ce mercredi 27 février - -

Les déclarations du président de la banque centrale américaine, Ben Bernanke, a tiré vers le haut les Bourses européennes, ce mercredi 27 février. Le CAC 40 a terminé sur une hausse de 1,92%, le Bourse de Milan a gagné 1,77%.

L’optimisme l’a finalement emporté sur les inquiétudes, ce mercredi 27 février, pour les marchés. Le CAC40 signe ainsi une jolie hausse de 1,92%, qui le place en tête des Bourses européennes.

L’indice parisien a été dopé par des bons résultats d’entreprises, publiés ce même jour. Bouygues a ainsi gagné plus de 13% après avoir dévoilé un bénéfice 2012 meilleur que prévu. EADS s’est également envolé, avec une hausse de 6,5%. Les résultats de la maison-mère d’Airbus ont, eux aussi, dépassé les attentes.

Les autres places européennes finissent dans le vert. Milan a progressé de 1,77%, Madrid de 1,89% et Francfort de 1,04%. Londres a connu une hausse plus modeste de 0,88%.

Globalement, les déclarations de Ben Bernanke ont permis aux marchés de se reprendre. Ce mercredi, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) a assuré, devant la Chambre des Représentants, que "la grande majorité du comité de politique monétaire de la Fed" est favorable aux rachats d’actifs menés par son institution.

L'Italie toujours dans l'impasse

Il a également déclaré percevoir des signes de reprise de l’économie américaine. Hier, devant le Sénat américain, il avait déjà affirmé sa détermination à poursuivre la politique monétaire accommodante de son institution, destinée à relancer le chômage et la croissance.

Ben Bernanke a ainsi permis aux marchés de faire fi des inquiétudes persistantes sur l’Italie et les résultats des élections législatives. Ce mercredi, le pays se dirigeait encore un peu plus vers l’impasse politique. Aucune alliance politique suffisamment forte pour former un gouvernement ne se dessinait. Hier le pays transalpin avait été à l’origine d’une journée noire pour les Bourses européennes.

>> A lire également: Coalition parlementaire, un casse-tête italien

Julien Marion