BFM Patrimoine

Les Bourses européennes en forte hausse après l'accord zone euro

Paris et les Bourses européennes saluent en début de séance le plan de stabilisation de la zone euro et la décision de la Banque centrale européenne d'acheter de la dette publique sur le marché secondaire. Vers 09h20, le CAC 40, qui a perdu près de 16% de

Paris et les Bourses européennes saluent en début de séance le plan de stabilisation de la zone euro et la décision de la Banque centrale européenne d'acheter de la dette publique sur le marché secondaire. Vers 09h20, le CAC 40, qui a perdu près de 16% de - -

Paris et les Bourses européennes saluent en début de séance le plan de stabilisation de la zone euro et la décision de la Banque centrale...

PARIS (Reuters) - Paris et les Bourses européennes saluent en début de séance le plan de stabilisation de la zone euro et la décision de la Banque centrale européenne d'acheter de la dette publique sur le marché secondaire.

Vers 09h20, l'indice CAC 40, qui a perdu près de 16% depuis la mi-avril alors que les Etats Européens ne parvenaient pas à se mettre d'accord sur une réponse forte à la crise de la dette grecque, rebondissait de 5,65% à 3.584,39 points.

Londres prenait 3,11% et Francfort 3,33%. Du côté des indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 gagnait 4,66% et l'EuroFirst 300 3,32%.

L'euro rebondit fortement après l'accord intervenu au sein de l'Union européenne dans la nuit de dimanche à lundi. Il s'échangeait autour de 1,2967 contre 1,2878 vendredi soir.

Le baril de pétrole brut léger américain rebondit également et prend 2,37 dollars à 77,49 dollars.

Les emprunts d'Etat français et allemand, qui avaient largement bénéficié de la fuite vers la qualité ces dernières semaines sont en baisse après l'annonce du plan de l'UE et du Fonds monétaire International et donc les rendements se tendent.

Sur la maturité 10 ans, le taux allemand se tend de 15 points de base à 2,95% et le taux français de 12 pdb à 3,25% tandis que les taux de l'Espagne, de la Grèce et du Portugal se détendent.

Sur les places boursières, les bancaires, fortement pénalisées par la crise de la dette en zone euro, mènent la hausse. A Paris, elles ont dû être réservées à la hausse tant les acheteurs étaient nombreux à l'ouverture des négociations.

Dexia (+13,52%), Société générale (+17,93%), Crédit agricole (+16,72%) et BNP Paribas (+14,82%) sont en tête des hausses du CAC 40 avec Axa (+13,45%).

L'indice Stoxx des valeurs bancaires européennes fait un bond de 7,53%.

Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot