BFM Patrimoine

Les bourses européennes au plus haut, soutenues par la croissance chinoise

-

- - AFP

Les Bourses européennes ont terminé sur une franche progression mercredi, après une séance hésitante, soutenues par une croissance chinoise qui s’est avérée meilleure que prévu au premier trimestre.

Paris avait déjà terminé la semaine en fanfare vendredi. Le CAC 40 poursuit sa progression. Comme toutes les Bourses européennes, la bourse de Paris a terminé sur une franche progression mercredi (0,62% à 5.563,09 points), après une séance hésitante, soutenues par une croissance chinoise qui s’est avérée meilleure que prévu au premier trimestre.

Il s'agit du plus haut niveau du CAC 40 depuis la fin mai 2018, ayant dépassé le pic de fin septembre. Le Footsie britannique a terminé quasiment inchangé (-0,02%) et le Dax allemand a pris 0,43%. L’indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,41%, le FTSEurofirst 300 s’est adjugé 0,09% et le Stoxx 600 a gagné 0,1% pour toucher un pic de huit mois.

L’économie chinoise a enregistré une croissance de 6,4% au premier trimestre en rythme annuel, comme lors des trois derniers mois de 2018, déjouant les pronostics grâce notamment à une amélioration de la production industrielle et de la demande des ménages.

“La réaction a été limitée sur les marchés d’actions après la publication de ces chiffres, probablement parce qu’une bonne partie de leur impact positif est déjà intégré dans les cours”, dit Hussein Sayed, stratège chez FXTM. Les indices boursiers européens en ont néanmoins profité, une stabilisation de la croissance chinoise étant perçue comme un élément de soutien pour la croissance en Europe.

Les valeurs qui marchent

L’automobile (+1,62%) affiche la plus forte hausse sectorielle en Europe, soutenu par des informations selon lesquelles Pékin pourrait limiter ses restrictions sur les achats de voitures. Volkswagen (+3,03%) et Daimler (+1,98%) figurent parmi les valeurs en tête du Stoxx 50.

Le secteur bancaire arrive également en bonne position avec un gain de 0,73% après des résultats meilleurs que prévu de Morgan Stanley. BNP Paribas gagne 2,04% et Société générale progresse de 1,59%.

De même ArcelorMittal (+4,13%), EssilorLuxottica (+3,23%) et Valeo (+3,26%) sont les premiers contributeurs à la hausse du CAC 40.

>>> Vous souhaitez investir ? Retrouvez tous nos conseils

A contrario, la santé (-1,78%) accuse la plus net recul sectoriel, dans le sillage du secteur aux Etats-Unis. Sanofi, plus forte baisse du CAC, cède 2,72%. Dans ce segment de marché, Novartis abandonne 2,62% alors que le broker Jefferies a abaissé son objectif de cours sur la valeur.

L’indice des ressources de base cède 0,73%, un des plus nets replis sectoriels. BHP (-2,55%) a, comme Rio Tinto (-2,69%) mardi, abaissé sa prévision de livraisons de minerai de fer en 2019 en raison de perturbations liées à une tempête tropicale.

Ce jeudi, les investisseurs seront notamment attentifs aux indices PMI d’activité en Europe et aux ventes de détail aux Etats-Unis.

La saison des résultats se poursuit, avec notamment Pernod Ricard et Schneider Electric à Paris, Unilever et Nestlé ailleurs en Europe et American Express aux Etats-Unis.