BFM Patrimoine

Les banques grecques s'effondrent en Bourse

La Bourse d'Athènes a plongé de 9,2% après les premières déclarations du nouveau gouvernement.

La Bourse d'Athènes a plongé de 9,2% après les premières déclarations du nouveau gouvernement. - Aris Messinis - AFP

Les premières déclarations du nouveau gouvernement ont fait plonger la Bourse d’Athènes ce mercredi. Les principales banques du pays ont perdu plus du quart de leur valeur.

L’effet Syriza n’a pas tardé à se faire sentir. Ce mercredi, la Bourse d’Athènes a plongé de 9,24%, tandis que l'indice de principales banques grecques a dégringolé de 26,6%.

Les plus fortes pertes ont été accusées par la banque du Pirée (-29,2%), Alpha banque (-26,7%) et Eurobank (-25,9%). Le taux du rendement des obligations grecques à 10 ans s'est quant à lui envolé, et a atteint 10,6%.

Alexis Tsipras persiste et signe

Les premières déclarations du nouveau gouvernement grec issu du parti de gauche radicale n’y sont pas étrangères. Le nouveau Premier ministre Alexis Tsipras a en effet annoncé mercredi les principales priorités de son gouvernement, dont la renégociation avec les créanciers - UE et FMI - de la dette et du plan d'austérité imposé au pays en échange des prêts internationaux.

Il a également promis l'adoption des mesures sociales pour répondre à "la crise humanitaire" subie par les citoyens après six ans d'austérité, qui a entraîné à une profonde récession et l'explosion du chômage.

Le nouveau ministre des Finances Yanis Varoufakis, a de son côté plaidé pour "un ‘New Deal’ paneuropéen" pour aider à la reprise en Europe et mettre fin à la politique de rigueur.

Y.D. avec AFP