BFM Patrimoine

Le troisième trimestre de STMicroelectronics salué en Bourse

STMicro fait mieux que prévu

STMicro fait mieux que prévu - AFP

STMicroelectronics a rassuré les investisseurs après la publication de son troisième trimestre. Le groupe de semi-conducteurs se montre d'ailleurs confiant pour la fin d'exercice.

Les actionnaires de STMicroelectronics peuvent avoir le sourire, l'action du fabricant de semi-conducteurs s'affiche parmi les plus fortes hausses de la cote parisienne ce jeudi (+8,3% à 7,8 euros), après la publication d'un troisième trimestre solide. Sur cette période, le groupe franco-italien a vu son chiffre d'affaires progresser de 1,8%, pour s'établir à 1,8 milliard de dollars, porté par "la pénétration croissante des produits de ST dans les applications pour les modèles phares de smartphones, les produits portables et l'Internet des objets", s'est félicité le PDG du groupe, Carlo Bozotti.

Par région, les ventes ont progressé de 5,6% dans la zone Asie-Pacifique, et de 1,2% en Europe, Moyen-Orient et Afrique, ce qui permet au groupe de compenser le recul de 10,2%, observé dans les Amériques. Au total, sur les neuf premiers mois de l'année, ST a tout de même vu ses revenus reculer de 2,2%, à 5,11 milliards de dollars. 

Optimisme pour la fin d'exercice

Cette performance commerciale s'est traduite en partie au niveau des résultats. Car si la marge brute est ressortie à 35,8%, en progression de "100 points de base", en variation annuelle, après "une amélioration des efficiences opérationnelles", le bénéfice net a, quant à lui, baissé de 21,1% au troisième trimestre, à 71 millions de dollars.

Pour ce qui est des perspectives, le groupe table sur une amélioration de la rentabilité et sur sa capacité à générer un free cash flow (flux de trésorerie) solide. Tout en restant vigilant vis-à-vis de l'environnement macroéconomique et de son impact potentiel sur les clients et sur le marché des semi-conducteurs, le groupe envisage sur le dernier trimestre une croissance séquentielle (par rapport à la même période antérieure) de 3,2% avec une marge brute qui devrait s'établir à 37%, à plus ou moins deux points.

S.B. avec AFP