BFM Patrimoine

Le scandale du Libor pourrait déclencher un durcissement de la régulation des banques

La régulation des marchés pourrait se durcir en Europe et aux Etats-Unis après une série de scandales (Photo : Reuters)

La régulation des marchés pourrait se durcir en Europe et aux Etats-Unis après une série de scandales (Photo : Reuters) - -

Michel Barnier, le Commissaire européen, prévoit déjà de revoir la directive "abus de marché" pour sanctionner plus durement les manipulations d'indices. D'autres mesures pourraient être durcies.

C'est précisément ce que craignaient les banquiers. Après la perte de trading de JPMorgan, le scandale du Libor est l'affaire de trop. Celle qui risque de pousser les régulateurs sur une ligne beaucoup plus offensive.

Le premier coup de semonce a été donné par Michel Barnier. Le commissaire européen au Marché intérieur vient d'annoncer qu'il souhaitait durcir la directive "abus de marché". Ce texte vise à préserver le bon fonctionnement des marchés financiers au sein de l’Union européenne.

Pour éviter tout vide juridique, il est question que les manipulations d’indices soient désormais passibles de sanctions pénales. Un revirement en lien direct avec l'affaire du Libor.

Les lois Volcker et Vickers durcies ?

Au-delà de l’Europe, certains politiques aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne appellent déjà à revoir les dispositifs Volcker et Vickers, ces loi qui impliquent une forme de séparation entre banques de dépôts et banque d’investissement. Les mesures pourraient ainsi aller plus loin que prévu.

Cette suite de scandales dans le secteur bancaire pourrait donc provoquer un durcissement radical en termes de régulation bancaire. Et désormais, le lobbying des banquiers aura bien du mal à peser.