BFM Patrimoine

Le livret A recule en novembre, l’assurance-vie poursuit sa hausse

Le livret A a affiché une décollecte nette pour le septième mois consécutif.

Le livret A a affiché une décollecte nette pour le septième mois consécutif. - Philippe Huguen - AFP

Pour le septième mois consécutif, le Livret A a vu les retraits dépasser les dépôts, selon les données publiées mardi 23 décembre. De son côté, l’assurance-vie a affiché une collecte nette de près de 2 milliards d’euros.

La tendance se confirme. En novembre, les détenteurs d'un Livret A ont effectué davantage de retraits que de dépôts, à hauteur de 1,25 milliard d'euros, selon des données publiées mardi par la Caisse des dépôts. Et ce pour le septième mois consécutif.

Sur les 11 premiers mois de l'année, la décollecte (la différence entre les retraits et les dépôts) s'est creusée pour s'établir en cumulé à 5,84 milliards d'euros. A moins d'un improbable retournement de situation, ce produit d'épargne - le plus répandu en France - va donc terminer l'année dans le rouge. Pareille situation s'était déjà présentée au cours de la dernière décennie, par exemple en 2005 où la décollecte avait atteint 3,43 milliards d'euros.

Le Livret A souffre depuis plusieurs mois d'une rémunération historiquement basse, à 1% depuis le 1er août en raison de la faiblesse de l'inflation. Les mois de septembre, octobre et novembre sont traditionnellement difficiles pour ce livret puisque, à cette période, les épargnants ont tendance à puiser dans leurs économies pour faire face aux dépenses de rentrée, au paiement des impôts et à l'achat des cadeaux de fin d'année.

L'assurance-vie affiche sa bonne santé

De son côté, l'assurance-vie a confirmé son dynamisme en novembre, enregistrant pour le onzième mois de suite une collecte nette à hauteur de 1,9 milliard d'euros. Depuis le début de l'année, la collecte nette atteint désormais 21,3 milliards d'euros, un niveau deux fois supérieur à celui constaté pour l'ensemble de 2013 (10,7 milliards d'euros), a précisé l'Association française de l'assurance (Afa).

Depuis plusieurs mois, l'assurance-vie profite d'un contexte favorable, entre stabilité fiscale promise par l'Etat et rémunération jugée attractive (en moyenne autour de 2,8% pour les fonds euros en 2013).

La rémunération des contrats d'assurance-vie, au titre de l'année 2014, devrait toutefois être globalement en baisse, comme l'avait demandé le régulateur du secteur en raison des faibles taux d'intérêt sur les marchés.

Au total, 1.515,2 milliards d'euros étaient déposés sur des contrats d'assurance-vie en France fin novembre, selon l'Afa, qui regroupe les deux principales fédérations d'assureurs.

Y.D. avec AFP