BFM Patrimoine

Lafarge confirme son plan de réduction de la dette dans un marché du ciment en hausse

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Le numéro un mondial du ciment Lafarge (LG.FR) a confirmé mercredi son objectif visant à réduire sa dette sous les 10 milliards d'euros "le plus rapidement possible en 2013", dans un marché du ciment qui devrait prog

PARIS (Dow Jones)--Le numéro un mondial du ciment Lafarge (LG.FR) a confirmé mercredi son objectif visant à réduire sa dette sous les 10 milliards d'euros "le plus rapidement possible en 2013", dans un marché du ciment qui devrait progresser tant en termes de volume de ventes que de hausse des prix.

Le groupe a indiqué s'attendre à une progression des volumes comprise entre 1% et 4% cette années sur l'ensemble de ses marchés. Les prix devraient être en hausse et l'inflation des coûts devrait se poursuivre, quoiqu'à un rythme légèrement plus modéré qu'en 2012, a indiqué Lafarge dans un communiqué.

"Je suis convaincu de notre capacité à atteindre d'ici fin 2014, la quasi-totalité de notre plan 2012-2015 visant à générer 1,75 milliard d'euros d'Ebitda additionnel grâce à nos actions en matière de réduction de coûts et d'innovation, soit presqu'un an plus tôt que notre objectif initial", a également déclaré le président-directeur général de Lafarge Bruno Lafont.

En 2012, le résultat net de Lafarge a reculé de 27% en 2012, à 432 millions d'euros, alors que les résultats de l'année précédente avaient été soutenus par une plus-value de cession de 466 millions d'euros. Hors éléments exceptionnels, le résultat progresse de 70% sur un an, à 772 millions d'euros. La dette nette s'est pour sa part établie à 11,3 milliards d'euros fin décembre, en baisse de 0,7 milliards d'euros sur un an.

Indicateur clé de la rentabilité du groupe, son excédent brut d'exploitation de la période a augmenté de 7% en 2012 à 3,45 milliards d'euros.

Le chiffre d'affaires du producteur de ciment, de granulat et de béton a quant à lui progressé de 3,5% à 15,82 milliards d'euros.

Le groupe a par ailleurs indiqué qu'il prévoyait de limiter ses investissements à 800 millions d'euros en 2013. Ce montant pourra toutefois être révisé à la hausse en cas de cession d'actifs, a-t-il précisé.

-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; 33 (0)1 40 17 17 72;thomas.varela@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

February 20, 2013 02:42 ET (07:42 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-