BFM Patrimoine

La fraude à la carte bancaire baisse pour la première fois en 11 ans

Le taux de fraude des retraits aux distributeurs s'est élevé à 0,034% en 2014

Le taux de fraude des retraits aux distributeurs s'est élevé à 0,034% en 2014 - Jean Sébastien Evrard - AFP

Le taux de fraude sur les opérations de cartes bancaires en France a légèrement diminué en 2014, passant de 0,046% à 0,043%. Il continue toutefois de progresser à l'étranger.

Cela n'était plus arrivé depuis près d'une décennie. Pour la première fois depuis 2003, le taux de fraude sur les opérations bancaires réalisées en France est reparti à la baisse, en 2014.

De 0,046% (soit environ 238,6 millions d'euros), il est ainsi passé à 0,043%, ce qui représente 234,6 millions d'euros, selon le rapport annuel de l'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement, publié jeudi 9 juillet.

Toutefois le tableau doit être quelque peu nuancé car la fraude augmente à l'étranger. Si l'on prend ainsi en compte l'ensemble des cartes émises en France, qui inclut donc celles qui sont susceptibles d'avoir subi une fraude à l'étranger, le montant de la fraude frôle les 400 millions d'euros (395,6 millions d'euros) contre 376,6 millions en 2013. L'Observatoire souligne néanmoins que le nombre d'opérations est en nette hausse (575,9 milliards d'euros contre 549,2 milliard en 2013).

Première mesure de la fraude du paiement sans contact

Dans le détail, le taux de fraude sur les paiements au point de vente (terminaux de paiement) est resté faible, à 0,10%. Celui sur les paiements par carte à distance (téléphone, courrier, ou internet) baisse pour la troisième année consécutive (0,248% contre 0,269% en 2013), même s'il reste supérieur à celui des autres transactions.

"Cette baisse a été rendue possible en particulier par un recours accru à la sécurisation des transactions par authentification renforcée, favorisé par un meilleur taux d’équipement des e-commerçants en solutions de type "3D-Secure" (60 % contre 43 % en 2013)", explique l'Observatoire.

Pour la première fois, ce dernier a également mesuré la fraude sur les transactions effectué via le paiement sans contact. Il a atteint ainsi 0,015% soit un chiffre deux fois inférieur à celui des retraits aux distributeurs automatiques (0,034%). Dans ce dernier cas de figure,"il est important de souligner que les cas de fraude recensés ont pour origine presque exclusive le vol ou la perte de la carte", souligne l'Observatoire.

J.M.