BFM Patrimoine

La Bourse de Paris salue l'absence de poursuites contre Clinton

La Bourse de Paris salue l'absence de poursuites contre Clinton

La Bourse de Paris salue l'absence de poursuites contre Clinton - AFP

La Bourse de Paris réagit bien après que le FBI a maintenu sa recommandation de ne pas poursuivre Hillary Clinton.

C'est le soulagement qui règne ce lundi matin à la Bourse de Paris. Car, après la nouvelle recommandation du FBI de ne pas poursuivre Hillary Clinton, deux jours avant le début de l'élection présidentielle, le CAC 40 réagit bien à cette annonce, gagnant 1,47% à un peu plus de 4.440 points dans les premiers échanges. "La décision du FBI de ne pas modifier ses conclusions après l'examen des nouveaux emails découverts soulage les marchés à la veille du scrutin", observent les stratégistes du courtier Aurel BGC. 

Hillary Clinton a vu disparaître dimanche la menace du FBI d'être poursuivie pour l'affaire de ses emails, un développement qui à 36 heures de l'élection présidentielle américaine a rendu furieux son adversaire Donald Trump, galvanisé par des sondages serrés. Dans un courrier au Congrès, le directeur du FBI James Comey a fait savoir qu'après avoir examiné des emails découverts récemment il maintenait ses conclusions de juillet, selon lesquelles il n'y avait pas matière à poursuivre la candidate démocrate, pour avoir utilisé un serveur privé quand elle était secrétaire d'État. 

"Néanmoins, après la hausse initiale attendue à l'ouverture, la prudence devrait rester de mise avant l'annonce des résultats mercredi matin", souligne Aurel BGC, puisque les sondages restent très serrés entre les deux candidats à la Maison Blanche, même s'ils donnent un léger avantage à la candidate démocrate. Hillary Clinton est à 44,9% des intentions de vote au niveau national contre 42,7% pour Trump, selon la moyenne des plus récents sondages établis par Real Clear Politics (RCP). "Si les derniers sondages donnent toujours la démocrate Hillary Clinton en avance, certains états clés pourraient cependant apporter des surprises demain. Les investisseurs en ont bien conscience", soulignent les experts de Mirabaud Securities Genève. 

S.B. avec AFP