BFM Patrimoine

La Bourse de Paris flirte avec ses sommets

La Bourse de Paris a dépassé à deux reprises le seuil symbolique des 5.000 points ce mercredi.

La Bourse de Paris a dépassé à deux reprises le seuil symbolique des 5.000 points ce mercredi. - Thomas Coex - AFP

Le Cac 40 a clôturé en forte hausse, de 2,37% à 4.997,75 points ce mercredi 11 mars, après avoir dépassé plusieurs fois le seuil symbolique des 5.000 points en séance.

Une journée ensoleillée dans le ciel parisien mais aussi sur la Bourse. Le Cac 40 a terminé la journée sur une hausse qui a excédé les 2% (2,37%), à 4.997,75 points ce 11 mars. Mais surtout, pour la première fois depuis juin 2008, l'indice phare parisien a dépassé le seuil symbolique des 5.000 points à plusieurs reprises en cours de séance. Une performance liée au vaste programme de rachats d'actifs, lancé par la Banque centrale européenne.

A deux reprises entre 17h00 et 17h35, l'heure de la clôture, l'indice CAC 40 prenait près de 2,5% et excédait les 5.000 points. Il a même atteint 5.004 points quelques minutes avant la fermeture de la bourse. La veille, il avait reculé nettement de 1,12%.

Le CAC dopé par Draghi

La cote parisienne connaissaît une forte progression depuis l'ouverture, qui l'a fait évoluer à son plus haut niveau en séance depuis le 2 juin 2008. Comme le reste des indices européens, le CAC 40 est "dopé" par "les propos brefs mais précis et constructifs de Mario Draghi", le président de la BCE, a souligné John Plassard de Mirabaud.

Lors d'un colloque bancaire à Francfort, Mario Draghi a assuré que les rachats massifs de dettes lancés lundi par la Banque centrale européenne (BCE) n'allaient pas freiner la poursuite des réformes structurelles en zone euro et pourraient même prévenir une contagion en cas de crise.

Ce programme de rachat de dettes publiques, basé sur le modèle de la Banque d'Angleterre ou de la Réserve fédérale américaine, a bien démarré lundi, avec 3,2 milliards d'euros de titres acquis au premier jour de l'opération, a indiqué Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE. 

N.G. avec AFP