BFM Patrimoine

L'assurance-vie poursuit sur sa belle lancée

L'assurance-vie a engrangé 17 milliards d'euros depuis le début de l'année.

L'assurance-vie a engrangé 17 milliards d'euros depuis le début de l'année. - Put - Flickr - CC

Pour le neuvième mois consécutif, l'assurance-vie a largement été dans le vert en septembre, avec une collecte nette de 2,1 milliards d'euros en septembre, selon les chiffres publiés ce lundi 27 octobre par l'association française de l'assurance.

L'assurance-vie continue de connaître de beaux jours. Au mois de septembre, ce placement a enregistré une collecte nette de 2,1 milliards d'euros, selon les chiffres publiés ce lundi 27 octobre par l'Association française de l'assurance (Afa).

Les versements se sont ainsi élevés à 10,1 milliards d'euros quand les retraits ont, eux, été limités à 8 milliards d'euros.

Cette collecte a quasiment doublé sur un an, le mois de septembre 2013 ayant enregistré des versements supérieurs aux retraits de 1,1 milliard d'euros.

17,4 milliards d'euros depuis le début de l'année

Sur les neuf premiers mois de l'année, l'assurance-vie affiche ainsi une collecte nette de 17,4 milliards d'euros, soit nettement mieux que les 10,8 milliards dégagés sur l'ensemble de l'année 2013.

Au total, 1.505,6 milliards d'euros étaient déposés sur des contrats d'assurance-vie en France fin août, selon l'Afa, qui regroupe les deux principales fédérations d'assureurs.

L'assurance-vie profite cette année d'un contexte favorable, entre stabilité fiscale promise par l'Etat et rémunération jugée plus attractive (en moyenne autour de 2,8% pour les fonds euros en 2013).

Le livret A à la peine

De plus, ce placement bénéficie de la moindre concurrence du Livret A. Le produit d'épargne le plus répandu en France, est à la peine depuis plusieurs mois.

En septembre les retraits ont été supérieurs aux dépôts pour le cinquième mois consécutif. Le Livret A a ainsi subi une décollecte de 2,37 milliards d'euros au mois de septembre. Ce livret est impacté par la baisse de sa rémunération, qui est passé de 1,25% à 1% au mois d'août, soit son plus faible niveau historique. De fait, le livret A est devenu l'antichambre du compte courant des Français, ces derniers ajustant leur épargne sur ce livret en fonction de leurs besoins (impôts, vacances).

J.M. avec AFP