BFM Patrimoine

Kerviel: la Cour de cassation confirme la condamnation pénale

Jérôme Kerviel.

Jérôme Kerviel. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

L'ancien trader de Société générale a vu son jugement en appel confirmé par la Cour de Cassation ce mercredi 19 mars. Il reste condamné à 3 ans de prison ferme, mais la cour a cassé les près de 5 milliards d'euros de dommages et intérêts.

Jérôme Kerviel est fixé sur son sort. La Cour de Cassation a confirmé partiellement sa condamnation, ce 19 mars. L'ancien trader de la Société Générale, qui s'était pourvue en cassation, reste condamné à 3 ans de prison ferme, mais sa condamnation à verser 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts a été cassée par la Cour. Il y aura donc un nouveau procès, au civil.

L'ancien courtier n'était pas présent au tribunal. Depuis trois semaines, il a entamé une marche entre Rome et Paris pour dénoncer "la tyrannie de la finance". Il est actuellement entre Modène et Parme, au nord de l'Italie.

Cette décision de la Cour de cassation intervient plus de six ans après les faits. Jérôme Kerviel continue de clamer son innocence et de reprocher à son employeur de ne pas prendre ses responsabilités dans cette affaire.

La Banque reproche à son ex-trader de lui avoir fait perdre cinq milliards d'euros via des opérations financières qu'il n'était pas autorisé à effectuer, mais qu'il aurait réalisé en trompant les instances de contrôle de l'établissement. Mais Société générale avait déjà affirmé qu'elle ne réclamerait pas le versement des dommages et intérêts auxquels avait été condamné son ancien salarié.

-> Kerviel : croyez-vous à sa rédemption ?

La rédaction