BFM Patrimoine

Jeudi noir pour les Bourses européennes

A la clôture, Paris terminait à -5,48%, Francfort a -5,82% et Londres à -4,49%.

A la clôture, Paris terminait à -5,48%, Francfort a -5,82% et Londres à -4,49%. - -

Les Bourses européennes ont à nouveau dévissé ce jeudi. Londres, Francfort ou Paris chutent toutes de plus de 4%. Un nouveau jeudi noir alors que l’on pensait finie la panique des marchés financiers.

Ce jeudi les Bourses européennes ont à nouveau creusé leurs pertes. Les trois places boursières que sont Londres, Paris et Francfort ont toutes chuté d’au moins 4%. Une chute qui a démarré tôt dans l’après-midi de ce jeudi, plombée par des valeurs bancaires victimes d'un regain d'inquiétudes sur la croissance mondiale, et des indicateurs économiques décevants aux Etats-Unis.

Paris -5,48%, Francfort -5,82%, Londres -4,49%

Aucune nouvelle récession n'est en vue dans la zone euro malgré un ralentissement généralisé de la croissance économique, a affirmé jeudi à Oslo le président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy.

Le franc suisse s'est à nouveau renforcé jeudi face aux autres devises, endossant son rôle de valeur refuge, alors que les bourses mondiales s'effondraient. A la clôture, ce jeudi, Paris terminait à -5,48%, Francfort à -5,82% et Londres à -4,49%.

« Il y a eu une rumeur ce matin »

Patrick Waechter est directeur de la recherche économique de Natixis Asset Management. Pour lui, cette nouvelle baisse brutale s'explique : « il y a eu une rumeur ce matin à la suite d'un article dans le Wall Street Journal sur les risques associés au système bancaire européen et puis en début d'après-midi une statistique américaine qui validait l'idée que le risque de récession aux Etats-Unis était beaucoup plus fort que ce qu'on avait imaginé et c'est ce facteur-là qui a accentué le phénomène ».