BFM Patrimoine

Introduction en Bourse: Deezer baisse les bras

Le groupe français de streaming musical a décidé de ne pas s'introduire en Bourse pour le moment. Et ce "en raison des conditions de marché".

Changement de programme chez Deezer. Le groupe français, un des pionniers du streaming musical, a annoncé mardi soir le report de son introduction en Bourse prévue initialement mercredi, "en raison des conditions de marché".

Le leader français du streaming musical espérait avec son introduction en Bourse (IPO) lever 300 millions d'euros afin de consolider ses positions face au numéro un mondial, le suédois Spotify, et à Apple Music.

Selon une source bancaire, l'entreprise française n'est pas parvenue à remplir son carnet d'ordres pour mener son projet jusqu'au bout. 

Poursuivre sa stratégie de croissance

"La société évaluera ses différentes options de financement dans le futur", indique Deezer dans un communiqué tout en assurant disposer de capacités de financement pour "poursuivre sa stratégie de croissance".

A la mi-octobre, Deezer avait fixé le prix indicatif de ses actions entre 36,40 et 49,24 euros, ce qui lui aurait permis d'atteindre une valorisation de 1,1 milliard d'euros. Elle prévoyait une option de surallocation portant sur la cession d'actions existantes par les actionnaires cédants, comme un des cofondateurs, Daniel Maherly, ou le patron d'Illiad, Xavier Niel, représentant un maximum de 15% de la taille initiale de l'offre, soit environ 45 millions d'euros. La cotation du groupe devait commencer mercredi sur Euronext Paris, sous la forme de promesses d'actions.

Créé en 2007

Le groupe français, créé en 2007 et disponible dans plus de 180 pays, dispose d'un catalogue de plus de 35 millions de titres. Il propose un service d'écoute gratuite avec publicité, et une offre payante sans publicité pour laquelle il revendique plus de 6 millions d'abonnés.

Les services de streaming musical permettent d'écouter de la musique en ligne sans la télécharger et rognent peu à peu sur les ventes de musique, en téléchargement comme en album. Ni Spotify, ni Deezer ne sont toutefois rentables pour l'instant.

>> Pour voir toutes les introductions prévues à la Bourse de Paris, cliquer ici.

VIDEO - Le décryptage des experts de Tech & Co sur l'annulation de l'introduction en Bourse de Deezer

D. L. avec agences