BFM Patrimoine

Interview vidéo Antoine Frérot Pdg de Veolia Environnement : " Oui, je pense avoir les moyens de diriger Veolia"

BFM Patrimoine

Paris le 23 avril 2014À la veille de l'Assemblée Générale des actionnaires de Veolia Environnement, Antoine Frérot, le Pdg du groupe a accordé une interview à la Web Tv www.labourseetlavie.com.Est-il serein après les attaques dont il a été

Paris le 23 avril 2014

À la veille de l'Assemblée Générale des actionnaires de Veolia Environnement, Antoine Frérot, le Pdg du groupe a accordé une interview à la Web Tv www.labourseetlavie.com.

Est-il serein après les attaques dont il a été l'objet au cours des derniers mois, quel est l'avenir de Veolia Eau en France, l'évolution de la stratégie du groupe sur ses marchés (Eau, Propreté, Energie), le dossier de la SNCM, retrouvez toutes les réponses d'Antoine Frérot dans cette interview. 

Interview vidéo à découvrir sur le lien suivant : http://www.labourseetlavie.com/videos/l-interview/antoine-frerot-pdg-de-veolia-environnement

Extraits de l'interview Tv :

À propos des attaques dont il a fait l'objet au cours des derniers mois est-il serein aujourd'hui ?

Antoine Frérot, Pdg de Veolia Environnement : « Je comprends votre question, mais je considère que cet épisode-là est derrière nous désormais. Vous le savez, le conseil d'administration a proposé le 26 février mon renouvellement et, si l'assemblée générale m'accorde sa confiance, oui, je pense avoir les moyens de diriger Veolia ».

Sur l'hypothèse d'une fusion avec Suez Environnement évoqué par des analystes financiers ?

Antoine Frérot, Pdg de Veolia Environnement : « Ce que je peux vous dire, c'est que chez Veolia il n'en est pas question aujourd'hui. Nous avions évoqué, c'est vrai, il y a maintenant presque deux ans, cette idée, nous l'avions vite refermée devant les difficultés, voire l'impossibilité de la mettre en oeuvre. Depuis nous n'en avons jamais reparlé, et donc aujourd'hui, là aussi, c'est alors pour le cas complètement derrière nous, il n'y a absolument rien de ce type-là aujourd'hui dans nos esprits»

Sur l'activité Eau en France en pleine restructuration

Antoine Frérot, Pdg de Veolia Environnement : «L'activité de l'eau en France ne connaît plus la rentabilité qu'elle a connue dans le passé, elle ne la connaîtra plus, cela ne veut pas dire que cela ne reste pas un bon business. Autrefois, grâce à la qualité de nos services, aux besoins des populations, à nos relations avec nos clients, nous parvenions à faire passer nos coûts pour améliorer le service. Aujourd'hui, du fait de la baisse du pouvoir d'achat de la population française, ce n'est plus possible. À nous comme à beaucoup d'autres entreprises d'adapter nos coûts à nos prix ou au prix qu'acceptent de payer nos clients, mais c'est bien là dedans que nous nous sommes lancés avec cette restructuration de l'eau en France qui est profonde. Là aussi, j'ai besoin d'embarquer l'ensemble de l'encadrement dans ce travail de refonte en profondeur. Mais une fois qu'il sera fait, le business de l'eau en France ne connaîtra pas des résultats inférieurs au reste du groupe (.)« Nous souhaitons également nous adresser aux régies de l'eau en France pour leur proposer nos savoir-faire les plus pointus en termes de valeur ajoutée, ce n'est pas pour la vendre. Donc il ne s'agit pas du tout de démanteler le groupe, au contraire il s'agit de le projeter sur l'avenir ».

Sur le dossier SNCM, qu'est-ce qu'on peut attendre si l'on est actionnaire de Veolia Environnement de ce dossier ?

Antoine Frérot, Pdg de Veolia Environnement : « Il pèsera dans mon emploi du temps, mais il ne pèsera pas sur les comptes de Veolia. Vous le savez, je l'ai annoncé, Veolia ne remettra pas d'argent dans la SNCM tant qu'une solution définitive et viable de cette entreprise ne sera pas trouvée. Aujourd'hui nous pensons que ce n'est pas le cas, d'abord parce que les amendes de Bruxelles pèsent sur sa tête et qu'un jour ou l'autre elles seront exigibles et que tout argent remis aujourd'hui dans l'entreprise le serait en pure perte parce que le jour où les amendes seront exigibles, l'entreprise capotera. Et puis aussi, au-delà des amendes, nous pensons que le plan qui est aujourd'hui sur la table n'est pas suffisant pour revenir à un équilibre économique. Donc nous pensons qu'il faut changer de plan et changer de stratégie. Si nous parvenons à convaincre qu'il faut changer de stratégie et que si nous trouvons une solution pour mettre la SNCM ou l'activité qui est viable à l'abri des amendes de Bruxelles, il y aura une solution d'avenir pour cette activité de la SNCM, et donc naturellement aussi, d'autres actionnaires, et à ce moment-là, l'évolution du capital de Transdev pour intervenir, comme quoi il n'y a pas à attendre de conséquences financières dommageables de la SNCM dans les comptes de Veolia. En revanche, cela continuera à être une préoccupation importante parce que la volonté de Veolia, c'est bien de se désengager progressivement de l'activité transport de Transdev au bénéfice de la Caisse des dépôts qui y met une condition, c'est que le problème de la SNCM soit réglé et sorte du périmètre de Transdev »

À propos du non-renouvellement du mandat du groupe Dassault, un signal pour certains investisseurs qui pourraient se désengager du capital, est-ce que cela peut peser sur le cours du titre ?

Antoine Frérot, Pdg de Veolia Environnement : « Le groupe Dassault a souhaité de lui-même se retirer du conseil, il n'a pas indiqué qu'il souhaitait se désengager du capital, je pense qu'il peut espérer que le cours continue à progresser, et si, au cours des années à venir, nous poursuivons jusqu'à son terme notre stratégie de transformation de Veolia, je pense moi aussi que le cours de bourse devrait monter, et je comprends donc dans ce cas-là le groupe Dassault d'attendre ce moment-là avant de se désengager»

A propos de la Web Tv www.labourseetlavie.com : Pure player, c'est la 1ère Web TV 100% actualités sur la Bourse, l'Economie et les Entreprises depuis 2009. L'information économique à valeur ajoutée. Une base de données sans égal sur la Bourse de Paris et les dirigeants d'entreprises cotées, avec déjà plus de 1.500 vidéos en ligne.

Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :

http://hugin.info/155517/R/1779032/607711.pdf

Ce communiqué de presse est diffusé par NASDAQ OMX Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[HUG#1779032]

Communiqué version Pdf

Thomson Reuters ONE