BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 sous pression en vue de la falaise budgétaire américaine

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Avec Wall Street et l'ensemble des grandes places européennes, le marché parisien a terminé en baisse générale vendredi, en l'absence d'accord entre républicains et démocrates sur le budget américain à seulement trois jour

PARIS (Dow Jones)--Avec Wall Street et l'ensemble des grandes places européennes, le marché parisien a terminé en baisse générale vendredi, en l'absence d'accord entre républicains et démocrates sur le budget américain à seulement trois jours de la fin de l'année 2012.

Le CAC 40 a cédé 1,5% à 3.620,25 points dans de faibles volumes en raison de l'absence d'une bonne partie des opérateurs de marché pendant la trêve des confiseurs. La prudence a d'autant plus été de mise que l'indice gagne pratiquement 15% depuis le début de l'année. Le SBF 120 a pour sa part abandonné 1,4% à 2.778,55 points.

La tension devrait rester vive ce week-end. Les chefs de file des partis républicains et démocrates se réunissent à Washington ce vendredi, avant une réunion de la Chambre des représentants qui aura lieu dimanche. Ce sera la dernière possibilité pour les parlementaires américains de trouver un compromis sur le budget avant le déclenchement automatique de hausses d'impôts et de baisses des dépenses qui menacent de replonger les Etats-Unis en récession.

Compte tenu des craintes liées à l'imminence du "fiscal cliff", les statistiques du jour, bien qu'encourageantes, ont été reléguées au second plan. Les promesses de ventes de logements ont de nouveau progressé en novembre et se sont inscrites à leur plus haut niveau depuis plus de deux ans traduisant le redressement du marché immobilier américain. L'indice d'activité manufacturière de Chicago (Chicago Business Barometer) s'est pour sa part hissé à 51,6 au mois de décembre, en données corrigées des variations saisonnières, à la faveur d'une hausse des nouvelles commandes.

Du côté des entreprises, Vinci a plié de 2,3% à 35,70 euros après avoir remporté l'appel d'offres pour la privatisation des aéroports portugais. Une opération toutefois payée à un prix très élevé de plus de 3 milliards d'euros, ont noté plusieurs analystes.

Seules deux des valeurs du CAC 40 a terminé dans le vert: le fabricant de puces électroniques STMicroelectronics, qui a gagné 0,4% à 5,35 euros, et l'équipmentier aéroanutique Safran, qui a pris 0,1% à 32,48 euros.

Lundi, la plupart des grandes places européennes, dont Paris, n'ouvriront que pour une séance écourtée, avec une clôture prévue à 14h00. Les marchés resteront naturellement fermés mardi pour le 1er janvier. La tendance dépendra avant tout de la capacité des républicains et démocrates à avoir trouvé d'ici là un accord sur le budget 2013 des Etats-Unis.

Au-delà du "cliff", les Etats-Unis seront en ligne de mire la semaine prochaine en raison de la publication, à partir de mercredi, des minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale puis de deux indicateurs cruciaux: le rapport ADP sur l'emploi et celui sur l'emploi non agricole pour le mois de décembre.

- Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; 33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

December 28, 2012 11:52 ET (16:52 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-