BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 se ressaisit après les doutes sur le plan chypriote

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Le marché parisien s'inscrit en légère hausse mardi à la mi-séance, après les propos rassurants de dirigeants européens sur le fait que le plan d'aide à Chypre ne constituera pas un précédent, comme l'avait affirmé lundi

PARIS (Dow Jones)--Le marché parisien s'inscrit en légère hausse mardi à la mi-séance, après les propos rassurants de dirigeants européens sur le fait que le plan d'aide à Chypre ne constituera pas un précédent, comme l'avait affirmé lundi Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe.

"La progression devrait être limitée par le débat autour du plan d'aide de Chypre et par la crainte que la taxe sur les dépôts non garantis devienne une mesure banale pour sauver d'autres banques européennes à l'avenir", a expliqué Matt Basi, chez CMC Markets.

A 12h30, le CAC 40 progressait de 0,6% à 3.749,37 points, après avoir perdu près de 2,7% en trois séances. La hausse est générale, avec plus des trois quarts des valeurs de l'indice dans le vert. Pour sa part, le SBF 120 avançait de 0,5% à 2.899,51 points.

La tendance est également soutenue par la nette progression de quelques ténors de la cote parisienne à la suite de recommandations d'analystes. EDF grimpe de 3,3% à 15,43 euros, porté par un relèvement de recommandation de Morgan Stanley, qui est passé de "pondération neutre" à "surpondérer" sur le titre. Michelin s'octroie 2,2% à 66,19 euros grâce au rehaussement par HSBC de son objectif de cours sur la valeur à 83 euros, au lieu de 80 euros auparavant.

BNP Paribas est également en hausse, de 2,1% à 40,75 euros, après avoir annoncé un plan de restructuration en Belgique qui entraînera la fermeture de 150 agences sur les 936 que la banque gère dans le pays, avec à la clé la suppression de 1.800 emplois d'ici à 2015. Ce plan permettra une réduction des coûts de 150 millions d'euros au cours des trois prochaines années.

Dans le rouge, France Télécom plie de 0,1% à 8,30 euros. Son PDG Stéphane Richard a évoqué une baisse du revenu moyen par abonné de 12% à 13% en 2013, après un recul de 10% en 2012.

En dehors du CAC 40, les objectifs stratégiques d'Ingenico sont salués par une hausse de 0,8% à 45,70 euros de son action en Bourse. Medica recule de 0,1% à 14,48 euros après la publication de ses résultats annuels.

Sur le front macroéconomique, Matt Basi juge que les statistiques américaines, à savoir les commandes de biens durables à 13h30 et les ventes de logements neufs à 15h00, pourraient attirer l'attention, mais que Chypre et les termes de son sauvetage resteront le principal point de mire.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

March 26, 2013 07:33 ET (11:33 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-