BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 clôture dans le rouge, la prudence reste de mise

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)-- Après avoir évolué autour de l'équilibre une bonne partie de la séance, les valeurs françaises ont finalement terminé en baisse lundi, pénalisées par des statistiques économiques jugées peu encourageantes en France et a

PARIS (Dow Jones)-- Après avoir évolué autour de l'équilibre une bonne partie de la séance, les valeurs françaises ont finalement terminé en baisse lundi, pénalisées par des statistiques économiques jugées peu encourageantes en France et aux Etats-Unis.

A la clôture, l'indice CAC 40 a cédé 0,5% à 4.227,54 points. De son côté, l'indice SBF 120 a perdu 0,4% à 3.292,01 points.

Au mois de décembre, l'activité du secteur privé s'est contractée en France, contrairement à celle de l'ensemble de la zone euro dont la croissance s'est accélérée. L'indice PMI composite de la France, qui regroupe les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 47,3 en décembre, contre 48 en novembre. L'indice pour la zone euro s'est établi à 52,1 en décembre, contre 51,7 le mois précédent.

Aux Etats-Unis, l'indice ISM du secteur des services a reculé à 53 en décembre, contre 53,9 en novembre, alors que les économistes misaient sur une progression, à 54,5.

Sur le front des valeurs, les groupes exposés à la Chine ont pâti des incertitudes concernant la croissance économique chinoise. L'indice PMI du secteur des services en Chine établi lundi par HSBC est ressorti en baisse, à 50,9 en décembre contre 52,5 en novembre. Cet indicateur fait suite à celui concernant le secteur manufacturier, publié la semaine dernière, qui a aussi montré un ralentissement de la croissance.

LVMH a cédé 1,9% à 128,55 euros, ArcelorMittal a perdu 1,7% à 12,68 euros, Pernod Ricard s'est replié de 1,6% à 80,43 euros et Kering a reculé de 1,1% à 151,50 euros. Au sein du SBF 120, Hermès a lâché 2% à 257,65 euros.

De son côté, Rémy Cointreau a abandonné 2% à 57,70 euros. Le groupe de spiritueux a également été pénalisé par la démission inattendue de son directeur général dans un contexte de ralentissement des ventes en Chine. Natixis a abaissé sa recommandation à "neutre" contre "acheter", évoquant trop d'incertitudes à court terme.

Lanterne rouge du SBF 120, Edenred a chuté de 5,5% à 22,95 euros. UBS a abaissé ses prévisions et son objectif de cours sur le fournisseur de titres de services prépayés afin de prendre en compte l'évolution défavorable des taux de change.

A l'inverse, Soitec a bondi de 14,1% à 1,62 euro dans des volumes étoffés, la valeur profitant en ce début d'année d'achats à bon compte après avoir touché un plus bas historique fin 2013.

Les investisseurs suivront mardi l'indice de confiance des ménages en France en décembre, les chiffres du chômage en Allemagne pour le même mois, ainsi que l'indice des prix à la consommation dans la zone euro. La Grèce procédera par ailleurs à une émission de dette à 26 semaines. (blandine.henault@wsj.com)

(END) Dow Jones Newswires

January 06, 2014 11:51 ET (16:51 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-