BFM Patrimoine

INDICES: Le CAC 40 a fini en hausse malgré la faiblesse des autres places européennes

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Le marché parisien a terminé en légère hausse lundi, s'inscrivant ainsi à contre-courant de la plupart des places boursières européennes, qui ont fini dans le rouge au vu d'une actualité décevante sur le plan économique.

PARIS (Dow Jones)--Le marché parisien a terminé en légère hausse lundi, s'inscrivant ainsi à contre-courant de la plupart des places boursières européennes, qui ont fini dans le rouge au vu d'une actualité décevante sur le plan économique.

La mise en place de mesures pour éviter une surchauffe du secteur immobilier en Chine, les négociations aux Etats-Unis sur les coupes budgétaires, l'incertitude liée aux dernières élections législatives en Italie, la perspective de la décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne cette semaine, ainsi que la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi non agricole aux Etats-Unis sont autant de facteurs qui ont pesé sur la tendance en Europe.

Le CAC 40 a néanmoins progressé de 0,3% à 3.709,76 points, tiré vers le haut par la moitié de ses valeurs environ. Le SBF 120 a gagné 0,2% à 2.870,64 points.

La tendance a été soutenue par la forte hausse de quelques valeurs, dont Veolia qui a profité de son statut de valeur en cours de restructuration pour grimper de 6% à 10,22 euros.

Porté par le relèvement de l'opinion de Morgan Stanley de "sous-pondérer" à "surpondérer", France Télécom a gagné 5,7% à 7,72 euros.

EADS a repris le chemin de la hausse avec un gain de 2,4% à 39,90 euros. Portée par la publication des résultats du groupe d'aéronautique et de défense la semaine dernière, l'action avait gagné plus de 12% entre mercredi et jeudi derniers, avant de marquer une pause et de baisser de 2,7% vendredi.

D'autres ténors de la cote, comme GDF Suez, Sanofi et BNP Paribas, ont également soutenu la tendance. Les plus fortes baisses ont surtout été le fait des valeurs cycliques, plus particulièrement sensibles aux variations de la conjoncture. ArcelorMittal a perdu 3,6% à 10,84 euros, Renault a reculé de 1,4% à 48,06 euros et Lafarge a abandonné 1,1% à 51,22 euros.

En dehors du CAC 40, Eurofins est monté de 4,7% à 161,15 euros après ses résultats annuels. Le groupe a notamment atteint son objectif d'un chiffre d'affaires annuel de 1 milliard d'euros avec un an d'avance.

A l'inverse, Arkema a perdu 3% à 74,46 euros. Le groupe Klesh a remis en cause les conditions de la cession par Arkema en 2012 de son ancien pôle de produits vinyliques.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

March 04, 2013 11:50 ET (16:50 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-