BFM Patrimoine

Hermès: la faiblesse du yen pèsera sur la marge opérationnelle cette année

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--La marge opérationnelle d'Hermès International (RMS.FR), après avoir atteint un record de 32,4% l'an dernier, va diminuer cette année, notamment en raison de l'affaiblissement du yen, a indiqué jeudi le gérant du groupe fran

PARIS (Dow Jones)--La marge opérationnelle d'Hermès International (RMS.FR), après avoir atteint un record de 32,4% l'an dernier, va diminuer cette année, notamment en raison de l'affaiblissement du yen, a indiqué jeudi le gérant du groupe français, Axel Dumas, lors de la conférence de présentation des résultats annuels.

La maison de luxe a dévoilé jeudi matin que son résultat net consolidé part du groupe avait crû de 6,8% à 790 millions d'euros l'an dernier. Et le mois dernier, Hermès avait fait état d'un chiffre d'affaires de 3,7 milliards d'euros en 2013, en hausse de 13% à taux de change constants et en progression de 7,8% après prise en compte de l'impact négatif des devises, dû en grande partie à la faiblesse du yen.

La marge opérationnelle d'Hermès est l'une des plus élevées du secteur du luxe. Mais les fluctuations des devises, les oscillations de la demande en Chine et les turbulences politiques en Russie pourraient freiner la croissance de cette industrie cette année. Les nouvelles classes aisées dans des pays tels que la Chine et la Russie sont essentielles à la croissance dans le secteur du luxe. Un ralentissement des ventes de produits de luxe en Chine a pesé sur des sociétés comme Kering (KER.FR), maison-mère de Gucci, et LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton (MC.FR), qui ont toutes deux publié des résultats inférieurs aux attentes au dernier exercice.

Hermès est très confiant mais prudent, a souligné Axel Dumas.

Le gérant a, par ailleurs, estimé que les sanctions imposées à la Russie après son annexion de la Crimée ne devraient pas affecter la croissance du groupe. La plupart des Russes effectuent leurs achats lors de leurs déplacements à l'étranger, a-t-il observé. Et si les Russes choisissent de ne pas voyager, ils continueront de consommer dans les magasins de l'enseigne en Russie, a-t-il poursuivi.

Le Japon représente un risque plus important pour la croissance du groupe. Le mois dernier, Hermès a augmenté ses prix dans le pays pour compenser un repli du yen, une décision qui a incité les Japonais à réaliser leurs dépenses en janvier avant que ces augmentations ne soient mises en place. Le relèvement de la TVA au Japon va également entrer en vigueur prochainement, avec pour effet de renchérir encore les produits Hermès, a noté Axel Dumas.

-Inti Landauro, inti.landauro@wsj.com, et Christina Passariello, christina.passariello@wsj.com

(Version française Céline Fabre)

(END) Dow Jones Newswires

March 20, 2014 08:59 ET (12:59 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-