BFM Patrimoine

Heidelberg réalise une amélioration sensible de ses résultats pour le premier trimestre de l’exercice 2013/2014

BFM Patrimoine

Revenu des ventes de 504 millions d'euros conforme aux attentes Résultat d'exploitation hors éléments exceptionnels (EBITDA) meilleure que l'année précédente, passant de quelques -45 millions d'euros à
  • Revenu des ventes de 504 millions d'euros conforme aux attentes
  • Résultat d'exploitation hors éléments exceptionnels (EBITDA) meilleure que l'année précédente, passant de quelques -45 millions d'euros à -2 millions d'euros
  • Flux de trésorerie disponible y compris les paiements pour Focus 2012 au seuil de rentabilité (année précédente : -112 millions d'euros)
  • Les perspectives restent inchangées : la société vise un bénéfice net pour l'exercice financier 2013/2014

La nouvelle organisation et la gamme complète des mesures de réduction des coûts produisent des résultats tangibles chez Heidelberger Druckmaschinen AG (FWB : HDD). Comme prévu, la société a considérablement amélioré son résultat d'exploitation au cours du premier trimestre de l'exercice 2013/2014 (du 1er avril au 30 juin 2013), ce qui le met sur la bonne voie pour atteindre son objectif d'un résultat net positif pour l'ensemble de l'exercice.

« Avec l'augmentation substantielle de notre résultat d'exploitation, nous sommes convaincus de réaliser un bénéfice pour l'ensemble de l'exercice, » a déclaré Gerold Linzbach, PDG de Heidelberg. « Pour atteindre cet objectif, nous poursuivons systématiquement notre réorganisation stratégique, afin d'améliorer davantage nos marges de ventes de machines neuves à l'avenir et d'adapter nos structures de coûts à la situation du marché de façon permanente », a-t-il ajouté.

Les ventes du Groupe au premier trimestre étaient conformes aux attentes de 504 millions d'euros, en dépit d'une baisse d'environ 3 % vers pour le même trimestre de l'année précédente (520 millions d'euros). Les ventes ont légèrement diminué dans les trois segments : Équipements, Services et Services financiers. Dans la plupart des régions, elles correspondaient au niveau de l'année précédente. En Amérique du Sud, toutefois, la persistance des difficultés économiques du Brésil a fortement touché nos activités.

Comme prévu, les résultats se sont nettement améliorés au cours du premier trimestre, grâce aux économies durables de Focus 2012 et à l'augmentation du revenu marginal des nouveaux équipements. De plus, les résultats de l'année précédente avaient souffert de l'impact des dépenses liées au salon professionnel. L'EBITDA hors éléments spéciaux a considérablement progressé, passant de -47 millions d'euros à -2 millions d'euros. À -20 millions d'euros, le résultat des activités d'exploitation (EBIT) hors éléments exceptionnels était nettement supérieur aux -67 millions d'euros de l'année précédente. Les éléments spéciaux dans la période considérée s'élevaient à 1 million d'euros (année précédente : 6 millions d'euros). À -12 millions d'euros, le résultat financier pour le premier trimestre est resté stable au niveau de l'année précédente. En conséquence, le résultat avant impôts a considérablement évolué, passant de -85 millions d'euros à environ -33 millions d'euros. Globalement, la perte nette pour le premier trimestre de l'exercice 2013/2014 a été réduite de moitié par rapport à l'année précédente, passant de -76 millions d'euros à -38 millions d'euros.

Les entrées de commandes s'élevaient à 643 millions d'euros pour la période considérée. Le volume de commandes bien plus élevé de 890 millions d'euros pour le même trimestre l'année précédente peut s'explique par le Salon Drupa, qui a eu lieu en mai 2012. Le Salon de l'imprimerie qui a eu lieu en Chine en mai de cette année s'est bien passé, mais coïncidait avec une réticence à investir dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique et la région Amérique du Sud, en particulier au Brésil. À 602 millions d'euros, le carnet de commandes au 30 juin 2013 était de 20 pour cent supérieur aux chiffres du trimestre précédent (502 millions d'euros).

Flux de trésorerie disponible, y compris les paiements pour Focus, totalisant 31 millions d'euros, au seuil de rentabilité ; la dette nette au même niveau

Grâce à la poursuite de la gestion de l'actif complet et du programme de fonds de roulement net, le flux de trésorerie disponible a atteint le seuil de rentabilité au cours du premier trimestre. Cela représente une importante amélioration d'environ 112 millions d'euros par rapport au même trimestre l'année précédente.

Grâce au seuil de rentabilité atteinte par le flux de trésorerie disponible, la dette nette à 258 millions d'euros est restée à peu près au même niveau qu'à fin de l'exercice 2012/2013 et ce malgré de nouveaux paiements pour Focus 2012 s'élevant à quelque 31 millions d'euros au premier trimestre.

« Grâce à la gestion systématique de l'actif au cours des quatre dernières années, nous avons également réussi à couvrir nos coûts de restructuration avec le flux de trésorerie disponible. Cela a permis à Heidelberg de maintenir sa dette nette à un niveau faible, » a commenté le directeur financier Dirk Kaliebe. « Avec le succès récent de l'émission des obligations convertibles et de nos obligations existantes, une grande partie de notre dette est désormais couverte des titres du marché financier à long terme. Cela place Heidelberg sur une base financière solide, » a-t-il ajouté.

À travers l'émission d'obligations convertibles en juillet 2013, Heidelberg a davantage diversifié sa structure de financement tant en termes de sources de financement que de profil des échéances. Les 60 millions d'euros d'obligations convertibles arrivent à échéance en juillet 2017. Leur émission a permis à l'entreprise de réduire davantage sa ligne de crédit syndiquée à environ 416 millions d'euros.

Comme prévu, en raison de la perte nette pour le trimestre, les capitaux propres au 30 juin 2013 avaient diminué de 37 millions d'euros à 364 millions d'euros par rapport au niveau enregistré au 31 mars 2013. Le ratio de fonds propres était de 16 pour cent (année précédente : 17 pour cent). Avec le retour prévu à la rentabilité, Heidelberg s'efforce de parvenir à une amélioration durable de son ratio de fonds propres à moyen terme.

Conformément aux prévisions, la main-d'œuvre au 30 juin 2013 est tombée à 13 669 (au même trimestre de l'année précédente : 14 899). L'objectif est de réduire les effectifs du Groupe à moins de 13 500 à la mi-2014 au plus tard.

Les perspectives restent inchangées : la société vise un bénéfice net pour l'exercice financier 2013/2014

Les perspectives pour l'année financière 2013/2014 et les années suivantes demeurent inchangées. Les incertitudes économiques et les risques persistent, en particulier dans les marchés émergents de la Chine et le Brésil qui sont importants pour Heidelberg. Comme les années précédentes, Heidelberg prévoit une reprise des ventes dans la deuxième moitié de l'exercice. En conséquence, l'objectif de l'entreprise pour l'ensemble de l'exercice 2013/2014 est d'atteindre le volume de ventes du Groupe de l'année précédente. La répartition prévue des ventes entre le premier et le deuxième semestre de l'année aura également une influence sur le résultat d'exploitation au cours de l'année. Celui-ci était encore négatif au premier trimestre, mais on réalise néanmoins une grande amélioration sur les chiffres de l'année précédente. La société s'attend à ce que le résultat des activités d'exploitation hors éléments exceptionnels continuent de progresser au cours des prochains trimestres et atteignent un niveau considérablement plus élevé pour l'ensemble de l'exercice par rapport à l'exercice précédent. De nouvelles dépenses non-récurrentes pour Focus 2012 seront engagées au cours de l'exercice financier en cours. Le résultat financier sera légèrement meilleur à celui l'exercice précédent. Dans le cadre des mesures qu'elle a introduites, la société vise un bénéfice net pour l'exercice financier 2013/2014.

Le rapport sur le premier trimestre de l'exercice 2013/2014, les images, ainsi que des informations complémentaires au sujet de la société peuvent être consultés à www.heidelberg.com.

Prochaines dates :

Les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2013/2014 seront publiés le mardi 5 novembre 2013.

Information importante :

Ce communiqué de presse contient des informations prospectives basées sur les estimations et les projections du conseil d'administration de Heidelberger Druckmaschinen Aktiengesellschaft. Bien que l' Conseil d'administration soit convaincu que ces estimations et projections sont réalistes, le développement réel et les résultats futurs pourraient différer considérablement de ces informations prospectives à cause de divers facteurs, notamment l'évolution de la situation macro-économique, des taux de change, des taux d'intérêt et de l'industrie graphique. Heidelberger Druckmaschinen Aktiengesellschaft ne fournit aucune garantie et n'assume aucune responsabilité pour tout dommage occasionné dans le cas où le développement futur et les résultats calculés ne correspondraient pas aux informations prospectives contenues dans ce communiqué de presse.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Heidelberger Druckmaschinen AG
Relations publiques d'entreprises Thomas Fichtl Téléphone : +49 6221 92-5900 Fax : +49 6221 92-5088 thomas.fichtl@heidelberg.com ou Relations avec les investisseurs Robin Karpp Téléphone : +49 (0)6221- 92 6020 Fax : +49 (0)6221- 92 5189 robin.karpp@heidelberg.com

Business Wire