BFM Patrimoine

Havas table sur une amélioration de son activité en 2014

BFM Patrimoine

Revenu d'Havas (HAV.FR) - 2013 : L'ESSENTIEL: PARIS (Dow Jones)--Le groupe publicitaire Havas (HAV.FR) a dit jeudi s'attendre pour 2014 à une progression de son activité supérieure à celle réalisée lors de l'année 2013, marquée par un net ral

Revenu d'Havas (HAV.FR) - 2013 :

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le groupe publicitaire Havas (HAV.FR) a dit jeudi s'attendre pour 2014 à une progression de son activité supérieure à celle réalisée lors de l'année 2013, marquée par un net ralentissement de la croissance organique.

L'an dernier, la croissance organique du groupe est ressortie à 1%, contre 2,1% en 2012, pénalisée par un recul de l'activité en Amérique du Nord et par une moindre croissance dans les pays émergents, malgré une amélioration en fin d'année.

Sur l'ensemble de 2013, le chiffre d'affaires consolidé a atteint 1,77 milliard d'euros, en baisse de 1,1% en données brutes en raison d'effets de change défavorables qui ont pénalisé les revenus à hauteur de 51 millions d'euros. A taux de change constants, le chiffre d'affaires a progressé de 1,8%.

Pour le seul quatrième trimestre, le revenu consolidé s'est inscrit à 514 millions d'euros, contre 521 millions d'euros au dernier trimestre de 2012. La croissance organique sur la période a néanmoins atteint 1,6%, contre 1,1% un an plus tôt.

Selon FactSet, les analystes prévoyaient en moyenne un revenu de 513 millions d'euros au quatrième trimestre, et de 1,78 milliard d'euros en 2013.

Lors du dernier trimestre, la croissance organique en Asie-Pacifique et en Afrique est ressortie à 17,5% grâce à l'obtention de nouveaux budgets. Le groupe n'a pas précisé son niveau d'activité en Chine, alors que son concurrent Publicis (PUB.FR) a fait état d'un ralentissement des investissements publicitaires dans le pays.

Sur l'ensemble de l'exercice, la croissance organique s'est élevée à 4,8% en Asie- Pacifique, Afrique et Amérique latine, contre 8,8% en 2012.

En Amérique du Nord, l'activité a reculé de 1,2% au quatrième trimestre en données organiques et de 1,7% sur l'ensemble de 2013. Havas a subi tout au long de l'année les effets de la perte de certains budgets et d'un ralentissement ponctuel des activités de communication santé.

En Europe, en revanche, la croissance organique du groupe publicitaire s'est élevée à 2,3% au quatrième trimestre et à 1,4% sur l'ensemble de l'année, contre un repli de 0,4% lors de l'exercice 2012. L'activité a été particulièrement dynamique au Royaume-Uni.

Havas n'a pas fourni de prévisions annuelles pour 2013, mais a indiqué avoir obtenu 1,37 milliard d'euros de "new business net" (nouveaux budgets) au cours de l'exercice écoulé.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"Nous achevons 2013 sur une croissance de 1,6% en nette progression par rapport au premier trimestre 2013. Cette amélioration a été possible grâce à une performance solide en Europe et à une croissance soutenue en Asie-Pacifique. L'activité nord-américaine se reprend progressivement forte d'une nouvelle équipe en place et d'un dynamisme commercial marqué. Le niveau de New Business tant au niveau global que local est très satisfaisant avec des gains tels que Dove (Unilever), Total, Emirates, LG Electronics, LVMH ou encore Dish, Liberty Mutual et Green Mountain Keurig", a déclaré le PDG du groupe, Yannick Bolloré, cité dans un communiqué.

"Nous entamons 2014 avec dynamisme et sérénité et maintenons nos objectifs internes de croissance supérieure à celle réalisée en 2013", a-t-il ajouté.

LE CONTEXTE:

Havas publie son revenu alors que son concurrent Publicis a été heurté fin 2013 par un repli des investissements publicitaires en Chine, où la campagne anticorruption du gouvernement a pesé sur l'activité des groupes de luxe. Au cours du trimestre écoulé, la croissance organique de Publicis s'est établie à 0,7%, sous l'effet d'une baisse d'activité de 11% en Chine.

En début d'année, la crise du marché publicitaire en Europe avait fait reculer le revenu d'Havas mais le groupe a bénéficié d'une amélioration de la tendance au printemps, lui permettant d'afficher un niveau de marge opérationnelle record de 13% sur l'ensemble du premier semestre.

Cet été, Yannick Bolloré a pris la place de son père Vincent à la tête du conseil d'administration d'Havas. Nommé PDG, Yannick Bolloré assume seul la direction du groupe depuis l'annonce en fin d'année du départ de l'ancien directeur général David Jones, qui a également quitté ses fonctions de "CEO Monde".

Premier actionnaire du groupe, Vincent Bolloré détient environ 37% du capital d'Havas.

-Blandine Hénault et Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 53; blandine.henault@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS D'HAVAS:

http://www.havas.fr/havas-dyn/fr/investisseurs-resultats.2013.resultats.html

(END) Dow Jones Newswires

February 13, 2014 12:40 ET (17:40 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-