BFM Patrimoine

France : le prix des oeufs s'envole

BFM Patrimoine

En un an, le tarif a plus que doublé en France. En cause, une baisse de la production liée à une mise aux normes des cages des poules, voulue par l'Europe.

En un an, le prix des œufs, pour l'industrie alimentaire, a bondi d'environ 120 %. Une hausse record car en début d'année les poules ont beaucoup moins pondu. Tout a commencé à Bruxelles, où une directive européenne demande aux producteurs d'améliorer le bien-être de leurs poules. Ils doivent donc aménager les cages pour leur laisser plus d'espace. Il leur faut donc effectuer des travaux, pendant lesquels les volailles pondent moins.

Biscuits, pâtes, sauces

Moins d'œufs, ce sont bien sûr des prix qui s'envolent. Les premières victimes sont les industriels qui fabriquent des biscuits, des pâtes, des sauces. La mayonnaise du numéro un français des huiles alimentaires a ainsi augmenté de 5 %. Le groupe a décidé de rogner sur ses marges pour ne pas faire payer la facture au consommateur.

Dans les rayons des supermarchés, le prix des œufs frémit légèrement, ou pas du tout. D'abord, parce que les œufs bio et ceux des poules élevées en plein air ne sont pas concernés. Ensuite, les grandes surfaces sécurisent souvent leur approvisionnement, avec des contrats qui fixent les prix à l'année. Le comité national pour la promotion de l'œuf se veut dont rassurant. Aujourd'hui, quasiment tous les élevages sont aux normes et la production repart. Les prix commencent à s'adoucir.