BFM Patrimoine

Europe: surplace après les réunions de la BoE et de la BCE.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les indices du vieux continent ne bougeaient guère de leurs équilibres en fin de séance, en l'absence d'annonce surprise de la part des banquiers centraux européens et britanniques. Zurich gagnait 0,3%, Londres et Milan 0,1%

(CercleFinance.com) - Les indices du vieux continent ne bougeaient guère de leurs équilibres en fin de séance, en l'absence d'annonce surprise de la part des banquiers centraux européens et britanniques.

Zurich gagnait 0,3%, Londres et Milan 0,1%, tandis que Francfort cédait 0,1% et Madrid 0,2%. Sur Euronext, Bruxelles et Paris stagnaient, Amsterdam reculait de 0,1% et Lisbonne, de 0,4%. Par comparaison, Wall Street prenait 0,6%.

La BCE a décidé de ne pas modifier ses taux directeurs, à l'issue de la réunion mensuelle de son conseil des gouverneurs qui s'est tenue exceptionnellement près de Ljubljana, en Slovénie.

Sans réaction après cette annonce sans réelle surprise, les marchés n'ont guère bougé non plus après une conférence de presse de Mario Draghi dépourvue de nouveaux éléments.

On notera seulement que le président de la BCE s'est félicité des efforts accomplis par certains pays pour mettre en oeuvre rapidement les bonnes réformes structurelles, invitant implicitement l'Espagne à demander le programme d'aide.

'En raison d'une position un peu plus offensive sur l'inflation à court terme et de l'absence de discussion sur les taux d'intérêts, nous jugeons la probabilité d'une baisse de taux dès novembre très faible', réagissait un économiste de Natixis.

Celui-ci continue toutefois de favoriser le scénario d'une baisse de 25 points de base, probablement en décembre ou au plus tard au début de l'année prochaine.

La Banque d'Angleterre non plus n'a pas surpris les marchés, en maintenant son programme de rachats d'actifs à 375 milliards de livres et son taux de référence à 0,50%.

Du côté des Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté la semaine dernière, à 367.000 contre 363.000 la semaine précédente (chiffre révisé d'une estimation initiale de 359.000 pour la semaine du 22 septembre).

Par ailleurs, les commandes à l'industrie américaine ont chuté de 5,2% en août, alors que le consensus ne tablait 'que' sur une baisse de l'ordre de 2,5%. Hors transports, elles ont toutefois augmenté de 0,7%.

Sur le plan des valeurs, KBC Groupe prenait la tête du Bel20 avec un gain de 2,2% à 19,7 euros, sa division KBC Bank ayant atteint le ratio Core Tier 1 de 9% (y compris la réserve liée au risque souverain), comme prescrit par la recommandation ABE de décembre 2011.

Daimler signait l'une des meilleures performances du DAX (+1,4% à 38,6 euros) à Francfort, soutenu par les ventes de sa filiale Mercedes-Benz Cars aux Etats-Unis, en croissance de 7% en septembre.

Lanterne rouge du CAC parisien, Capgemini accusait une baisse de 1,9% à 32,1 euros, alors que la directrice générale de HP, Meg Whitman, a déclaré s'attendre à de nouvelles difficultés au cours de l'exercice fiscal 2013.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance