BFM Patrimoine

Europe: recul des marchés confirmé après les indicateurs US.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Des indicateurs américains dans l'ensemble peu reluisants venaient s'ajouter à l'entrée dans la zone euro en récession pour entrainer un courant vendeur sur la plupart des places européennes. Si Madrid gagnait 0,8%, Milan c

(CercleFinance.com) - Des indicateurs américains dans l'ensemble peu reluisants venaient s'ajouter à l'entrée dans la zone euro en récession pour entrainer un courant vendeur sur la plupart des places européennes.

Si Madrid gagnait 0,8%, Milan cédait 0,1%, Lisbonne 0,2%, Paris 0,3%, Londres et Francfort perdaient 0,6%, Bruxelles 0,7%, Zurich 1,3% et Amsterdam 1,5%. Par comparaison, Wall Street grappillait 0,1%.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont explosé aux Etats-Unis la semaine dernière, à 439.000 contre 361.000 la semaine précédente, une évolution qui pourrait être liée aux conséquences de l'ouragan Sandy sur la côte Est.

Les indices d'activité dans cette région connaissent d'ailleurs une évolution contrastée : celui de la Fed de New York s'améliore un peu à -5,2, mais celui de la Fed de Philadelphie replonge en terrain négatif à -10,7.

Comme on pouvait le craindre, l'économie de la zone euro est entrée en récession au troisième trimestre, avec un recul de 0,1% du PIB qui fait suite à une contraction de 0,2% au deuxième trimestre.

'Le chiffre est certes supérieur au consensus de -0,2%, mais le pire est probablement à venir, avec une production qui semble prête à chuter pour les deux principales économies de la zone après un troisième trimestre étonnement résilient', commentait un économiste de Markit.

En effet, l'Allemagne et la France ont toutes deux vu leurs économies progresser de 0,2% sur le trimestre écoulé, avec un ralentissement pour la première et un rebond pour la seconde.

Merck KGaA figurait dans le haut du DAX de Francfort, prenant 0,9% à 98,9 euros, le dynamisme de ses cristaux liquides et de son Rebif lui ayant permis de battre le consensus au troisième trimestre et de rehausser ses objectifs annuels.

A Amsterdam, SBM Offshore chutait de 11,7% à 8,8 euros, sur un abandon d'objectif de chiffre d'affaires annuel, et KPN reculait de 4,5% à 4,4 euros, après la cession par l'opérateur télécoms de ses pylônes de téléphonie mobile en Allemagne.

Ahold aussi faisait grise mine, cédant 1,7% à 9,4 euros après des résultats en baisse au troisième trimestre dans un climat de consommation 'difficile' des deux côtés de l'Atlantique.

ING parvenait par contre à prendre 0,3% à 6,8 euros, à la suite de la finalisation de la cession d'ING Direct Canada à Scotiabank pour un gain net de 1,1 milliard d'euros avant impôt.

A Stockholm, H&M chutait de 2,9% à 213 couronnes suédoises, la chaine d'habillement ayant annoncé une baisse de 5% en octobre de ses ventes à périmètre comparable.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance