BFM Patrimoine

Europe: prudence des indices actions avant le PIB américain.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les indices actions européens se replient majoritairement dans des volumes timides en ce jeudi de l'Ascension, les opérateurs privilégiant la prudence avant une nouvelle estimation de la croissance américaine en début d'apr

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens se replient majoritairement dans des volumes timides en ce jeudi de l'Ascension, les opérateurs privilégiant la prudence avant une nouvelle estimation de la croissance américaine en début d'après-midi.

Londres grappille 0,2% et Amsterdam 0,1%, mais Francfort et Bruxelles cèdent 0,1%, Paris 0,2%, Milan perd 0,5%, Madrid et Lisbonne 0,6%. La veille à New York, le Dow Jones et le Nasdaq ont reculé de près de 0,3%.

'La fin de semaine s'annonce calme, avec un calendrier européen relativement léger sur fond de jour férié en France et en Allemagne, et on va surtout surveiller l'évolution du sentiment de marché aux Etats-Unis', note un trader.

Les investisseurs seront en effet attentifs à la publication d'une nouvelle estimation de la croissance du PIB américain au premier trimestre : annoncée initialement à +0,1% en rythme annualisé, elle devrait être révisée en baisse vers -0,5% selon les économistes.

'Tout chiffre qui ressortirait bien inférieur à ce consensus aurait le potentiel d'enclencher une nouvelle vague de ventes à court terme', prévient Valutrades, qui rappelle en outre le niveau élevé de valorisation des marchés actions mondiaux.

Les marchés prendront aussi connaissance des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, puis des promesses de ventes de logements pour le mois d'avril et enfin des stocks hebdomadaires de pétrole.

Seule donnée parue en Europe, l'Ine a confirmé une croissance du PIB espagnol de 0,4% sur les trois premiers mois de 2014 par rapport au trimestre précédent, mais a révisé en baisse de 0,1 point la variation annualisée, à +0,5%.

Côté valeurs, Kingfisher dévisse de 6% à 392 pence à Londres : le distributeur d'articles de bricolage a dévoilé un chiffre d'affaires trimestriel certes en nette hausse, mais surtout dopé par l'amélioration des conditions météorologiques.

Renault cède 1,5% à 68,4 euros à Paris, victime d'une dégradation chez Bernstein de 'surperformance' à 'performance en ligne', le bureau d'études s'inquiétant de l'exposition du constructeur automobile aux marchés émergents comme le Brésil et la Russie.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance