BFM Patrimoine

Europe: les marchés s'enfoncent, yeux braqués vers les USA.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les marchés européens creusaient leurs pertes en cette fin de semaine, la perspective du précipice budgétaire étant plus forte que jamais en dépit des discussions encore prévues ce week-end à Washington. Madrid s'affais

(CercleFinance.com) - Les marchés européens creusaient leurs pertes en cette fin de semaine, la perspective du précipice budgétaire étant plus forte que jamais en dépit des discussions encore prévues ce week-end à Washington.

Madrid s'affaissait de 2%, Paris de 1,2%, Lisbonne de 1% et Bruxelles de 0,9%, tandis qu'Amsterdam perdait 0,8%, Milan et Francfort 0,6%, Londres 0,5% et Zurich 0,2%. Par comparaison, Wall Street lâchait 0,7%.

Les indices américains avait pourtant très nettement réduit leurs pertes jeudi, à -0,1% environ, grâce à l'annonce d'une réunion de la Chambre des Représentants dimanche soir en vue de trouver une solution au blocage budgétaire.

'Barack Obama a écourté ses vacances et s'est rendu à Washington pour rencontrer les parlementaires pour des négociations de dernière minute et il y a un optimisme croissant sur la possibilité de sceller un accord avec l'ultimatum du 1er janvier', notait IG.

Ces dernières nouvelles ne suffisaient toutefois pas à contrecarrer les prises de bénéfices, les opérateurs étant échaudés par de trop nombreuses déceptions sur ce dossier depuis deux mois, et le fiscal cliff paraissant désormais inévitable aux dires de plusieurs diplomates américains.

'Cette situation de blocage politique aux Etats-Unis fait perdre beaucoup de temps', soulignait Barclays Bourse, qui pointait l'incertitude dans laquelle cette situation maintient les ménages et les entreprises, ainsi que la menace de coupes brutales de dépenses.

En outre, l'économie française aussi donnait des raisons de s'inquiéter, entre une révision en baisse de la croissance au troisième trimestre de 0,1 point à +0,1%, et une nouvelle progression du nombre de chômeurs, de 29.300 en novembre.

Dans ce contexte les bons chiffres du jour aux Etats-Unis passaient inaperçus, qu'il s'agisse de l'indice PMI de Chicago en hausse à 51,6 (contre 51 prévu par le marché) ou les promesses de ventes de logements qui ont atteint en novembre leur plus haut niveau depuis avril 2010.

Sur le plan des valeurs, ThyssenKrupp reculait de 1% à 17,8 euros, suite à la finalisation de la cession de sa filiale d'acier inoxydable Inoxum au Finlandais Outokumpu, vente pour laquelle l'Allemand doit recevoir un milliard d'euros en numéraire.

Vinci abandonnait 2,1% à moins de 35,8 euros et signait l'une des plus fortes baisses du CAC40 à Paris, même si le géant du BTP a été choisi par le gouvernement portugais pour l'acquisition du concessionnaire aéroportuaire ANA.

A Londres, l'action Lonmin se tassait de 2% à 280 pence: le directeur général du producteur de platine, Ian Farmer, a présenté sa démission avec effet immédiat au conseil d'administration.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance