BFM Patrimoine

Europe: les marchés prolongent timidement leur rebond.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes prolongent à un rythme ralenti leur rebond de la veille, soutenues notamment par un apaisement des inquiétudes au sujet de l'Italie et l'espoir d'une révision en hausse de la croissance américaine en

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes prolongent à un rythme ralenti leur rebond de la veille, soutenues notamment par un apaisement des inquiétudes au sujet de l'Italie et l'espoir d'une révision en hausse de la croissance américaine en début d'après-midi.

Milan rétrocède 0,2%, mais Londres, Amsterdam, Lisbonne et Paris progressent de 0,3%, Bruxelles de 0,4%, Francfort de 0,5%, Madrid et Zurich de 0,6%. Pour mémoire, Wall Street s'est adjugé 1,3% la veille.

'Le discours de Ben Bernanke devant le congrès, confirmant le maintien d'une politique monétaire ultra-accommodante, et le succès de l'adjudication italienne ont rassuré les marchés', note un gérant de Barclays Bourse.

'Et même si la situation reste confuse en Italie, les tractations pour désigner un chef de gouvernement s'annoncent difficiles, la situation ne peut pas être comparée à la paralysie grecque de 2012', poursuit-il.

Les marchés sont aussi encouragés par un recul du nombre de chômeurs en Allemagne, de 3.000 au mois de février 2013 en rythme séquentiel, selon les données corrigées de variations saisonnières.

'Le taux de chômage correspondant se maintient à 6,9%, proche de son plus bas depuis la Réunification', souligne Natixis, qui n'attend pas d'affaiblissement significatif du marché du travail allemand dans un avenir prévisible.

Outre Atlantique, les inscriptions au chômage et l'indice PMI de Chicago seront publiés, mais les investisseurs seront surtout attentifs à la croissance du PIB au quatrième trimestre, qui devrait être revue à la hausse de -0,1% à +0,5% en rythme annualisé.

Bayer (+2,2% à 75,5 euros) caracole en tête du DAX, suite à des résultats au titre de 2012 pourtant inférieurs aux attentes du consensus. Le groupe de chimie-pharmacie a néanmoins précisé qu'il avait atteint, et même dépassé, ses objectifs annuels.

Deutsche Telekom se retrouve par contre en queue de peloton à Francfort, perdant 0,8% à 8,1 euros, avec des résultats annuels marqués par de lourdes dépréciations sur sa filiale T-Mobile USA qu'il doit faire fusionner avec MetroPCS.

International Airlines Group s'adjuge 5,1% à 233 pence à Londres, malgré l'annonce d'une perte nette proche d'un milliard d'euros sur 2012, en grande partie à cause des restructurations et dépréciations d'Iberia.

Ahold stagne à 10,9 euros à Amsterdam, à la suite de la publication par le distributeur néerlandais de bénéfices en recul au titre de 2012, mais de ventes plutôt bien orientées dans un contexte de marché difficile.

Sur le CAC40 parisien, les opérateurs saluent les performances affichées par le leader du verre ophtalmique Essilor (+5,8% à 78,9 euros), et par les groupes de services collectifs Veolia (+2,5% à 9,7 euros) et GDF Suez (+0,8% à 14,5 euros).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance