BFM Patrimoine

Europe: les marchés ignorent les données américaines.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Encouragés par Wall Street, les marchés européens s'apprêtent à finir le trimestre sur une note positive, se permettant d'ignorer les piètres données économiques américaines dévoilées cet après-midi. Amsterdam prend

(CercleFinance.com) - Encouragés par Wall Street, les marchés européens s'apprêtent à finir le trimestre sur une note positive, se permettant d'ignorer les piètres données économiques américaines dévoilées cet après-midi.

Amsterdam prend 0,9%, Paris et Bruxelles 0,8%, Londres 0,7%, Zurich 0,6%, Madrid et Milan 0,5%, Francfort 0,3% et Lisbonne 0,1%. Après deux heures de cotations, Wall Street progresse de 0,3%.

Selon le Département du Commerce, la croissance du PIB américain a été révisée en hausse à +0,4% au quatrième trimestre, contre +0,1% en estimation initiale, mais les économistes attendaient un relèvement un peu plus fort.

De plus, les inscriptions aux allocations chômage ont grimpé de 16.000 à 357.000 la semaine dernière, et l'indice PMI de la région de Chicago a diminué à 52,4 en mars, traduisant donc une décélération des conditions d'activité dans le secteur manufacturier local.

Ces chiffres s'ajoutent à une hausse du nombre de chômeurs de 13.000 en Allemagne en mars, progression qui 'ne contredit pas l'image d'un marché du travail allemand vigoureux, au vu de la faiblesse économique persistante de ses voisins', juge toutefois Natixis.

Toujours en Europe, l'actualité est dominée par la réouverture des guichets des banques à Chypre. Le leader du centre-gauche italien, Pier Luigi Bersani, devait en outre rencontrer le président Giorgio Napolitano en vue d'évoquer la formation d'un exécutif.

DE Master Blenders 1753 affiche une flambée de 26% à 12,1 euros à Amsterdam, le fournisseur de thés et cafés ayant fait part de négociations avec un groupe d'investisseurs en vue d'une possible offre publique de rachat.

En tête du DAX à Francfort, E.On s'adjuge 2% à 13,7 euros, après l'annonce par le groupé énergétique allemand de la cession d'actifs dans le gaz en Hongrie et au contraire un renforcement au capital du Brésilien MPX.

BASF gagne 0,7% à 68,5 euros, soutenu par Morgan Stanley qui réaffirme un conseil 'surpondérer' et remonte son objectif de cours de 80 à 85 euros, estimant que l'attraction relative du titre s'accroit après sa correction récente.

Kering (ex PPR) prend 1,5% à 172,3 euros à Paris, alors que le groupe de luxe serait en négociations exclusives pour acheter le bijoutier Pomellato, selon la presse italienne, plus précisément la Repubblica.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance