BFM Patrimoine

Europe: les gains confortés par les chiffres américains.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les marchés européens confirment leur orientation favorable, les signaux positifs concernant l'emploi aux Etats-Unis s'ajoutant à la perspective d'une action de la BCE renforcée par la chute de l'inflation en terrain négati

(CercleFinance.com) - Les marchés européens confirment leur orientation favorable, les signaux positifs concernant l'emploi aux Etats-Unis s'ajoutant à la perspective d'une action de la BCE renforcée par la chute de l'inflation en terrain négatif.

Londres progresse de 1,2%, devant Paris, Francfort et Amsterdam (+1%), Milan (+0,8%), Madrid, Zurich et Bruxelles (+0,6%) et Lisbonne (stable). A New York, le Dow Jones et le Nasdaq avancent de 0,6%.

Le cabinet ADP a fait part de 241.000 emplois privés créés le mois dernier aux Etats-Unis (contre 227.000 en novembre), là où les économistes ne tablaient que sur une progression moins marquée à environ 230.000 nouveaux postes.

Ces chiffres augurent donc d'un rapport officiel du Département du Travail satisfaisant pour vendredi. Selon le consensus, les créations d'emplois dans l'ensemble de l'économie, secteur public inclus, devraient s'élever à 245.000 en novembre.

Les investisseurs ont aussi pris connaissance d'une réduction plus forte que prévu du déficit commercial des Etats-Unis en novembre, à 39 milliards de dollars, et seront attentifs ce soir aux minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed.

Grevé par la chute des prix de l'énergie, le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à -0,2% en décembre 2014, en baisse de 0,5 point par rapport à novembre, alors que les économistes n'attendaient en moyenne qu'une baisse à -0,1%.

En réaction à ce taux d'inflation en terrain négatif pour la première fois depuis octobre 2009, Natixis estime qu'un 'programme d'assouplissement quantitatif généralisé devrait être une affaire conclue pour la prochaine réunion de la BCE le 22 janvier'.

'Ce taux va faire revenir la BCE dans l'arène. Le risque est que les attentes en termes d'inflation déclinent à nouveau dans les mois à venir, un scénario que la BCE veut éviter en raison des effets de second tour', explique la banque française.

Par ailleurs, le nombre de demandeurs d'emploi en Allemagne a diminué de 27.000 le mois dernier, contre un consensus pour une baisse de l'ordre de 6.000. Ainsi, le taux de chômage s'est trouvé ramené à 6,5%, un nouveau plus bas depuis la Réunification.

Côté valeurs, easyJet dévisse de 2,3% à plus de 1640 pence à Londres, après la présentation par la compagnie aérienne à bas coûts d'une hausse de seulement 3,2% de son trafic au mois de décembre en comparaison annuelle.

Sainsbury cède 2,4% à 229 pence, à la suite d'un point d'activité de la chaine de magasins au titre de son troisième trimestre comptable, marqué par une contraction de 1,7% de ses ventes en données comparables hors essence.

A Paris, Eiffage (+4,6% à 41,8 euros) et Vinci (+4,2% à 45,2 euros) signent parmi les plus fortes hausses du SBF 120, soutenues par Les Echos qui affirme que les négociations entre l'Etat et les sociétés d'autoroutes avancent à grands pas.

Swiss Re gagne 1% à 82,7 francs suisses à Zurich, alors que le réassureur envisagerait de céder sa participation minoritaire de 15% au capital de Brevan Howard Asset Management, d'après le Wall Street Journal qui cite des personnes proches des discussions.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance