BFM Patrimoine

Europe: la correction se poursuit sur les indices.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens confirment leur correction, les ventes de détail parues en début d'après-midi ayant renforcé l'hypothèse d'un durcissement de politique monétaire aux Etats-Unis dès la semaine prochaine. Mil

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens confirment leur correction, les ventes de détail parues en début d'après-midi ayant renforcé l'hypothèse d'un durcissement de politique monétaire aux Etats-Unis dès la semaine prochaine.

Milan, Madrid, Amsterdam et Lisbonne chutent de 1,2%, Londres et Zurich reculent de 1%, Francfort perd 0,8%, Paris et Bruxelles 0,4%, tandis qu'à New York, le Dow Jones cède 0,6% et le Nasdaq, 0,2%.

'C'est l'incertitude autour de la décision de la Fed qui dévore les marchés à l'heure actuelle', explique Monex Capital. 'Beaucoup pensent d'ailleurs que l'accord budgétaire trouvé hier à Washington milite en faveur d'un durcissement de la politique monétaire américaine'.

La perspective du 'tapering' a aussi été confortée cet après-midi par les ventes de détail de novembre : en hausse de 0,7% en données totales et de 0,4% hors automobile, elles offrent une nouvelle illustration de la vigueur de la consommation aux Etats-Unis.

'Nous nous attendons à ce que la consommation demeure solide jusqu'à la fin de l'année avant de se renforcer en 2014, dans ce qui apparaît désormais être un environnement économique plutôt vigoureux', estime-t-on chez Natixis au vu de ces chiffres.

Ces données font passer au second plan un bond des inscriptions aux allocations chômage de 68.000 la semaine dernière, à 368.000, ainsi qu'une baisse de 0,6% des prix à l'importation en novembre et une hausse de 0,7% des stocks des entreprises en octobre.

De ce côté de l'Atlantique, on notera que la production industrielle a baissé de 1,1% dans la zone euro et de 0,7% dans l'UE en rythme séquentiel en octobre 2013, après -0,2% et +0,1% respectivement en septembre.

Lanterne rouge du SBF120 à Paris, Peugeot chute de 8,6% à 10,5 euros, après l'annonce de dépréciations d'actifs dans sa branche automobile devant peser sur le résultat net et alors qu'une augmentation de capital paraît inéluctable.

WPP cède 1,4% à 1.294 pence à Londres, alors que le géant de la communication a fait part de l'acquisition, via son réseau Ogilvy & Mather, de l'agence de marketing Social Lab, basée en Belgique avec des bureaux à Paris et à Amsterdam.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance