BFM Patrimoine

Europe: l'indice 'UMich' plombe le moral des marchés.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes tendent à accentuer leurs pertes cet après-midi, à la lecture des nouvelles sur le front macroéconomique américain, en particulier une chute brutale du moral des ménages. Zurich grappille 0,1%, mai

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes tendent à accentuer leurs pertes cet après-midi, à la lecture des nouvelles sur le front macroéconomique américain, en particulier une chute brutale du moral des ménages.

Zurich grappille 0,1%, mais Lisbonne cède 0,1%, Francfort perd 0,5%, Milan et Paris 0,6%, Londres, Bruxelles et Amsterdam 0,7%, et Madrid 1%. Après deux heures d'échanges à Wall Street, le Dow Jones rétrocède 0,3%.

Attendu en légère hausse à 78 par les économistes en moyenne, l'indice 'UMich' de confiance des ménages américain ne ressort qu'à 71,8 en mars, après 77,6 en février, 73,8 en janvier et 72,9 en décembre 2012.

'Moins influencé que l'indice du Conference Board par les chiffres de l'emploi (plutôt bons dernièrement), l'indice 'UMich' devrait avoir réagi à l'annonce des mesures de consolidation budgétaire', estime un économiste de Natixis.

'Dans l'ensemble, l'enquête s'avère conforme avec la perception d'une réduction relativement lente des dépenses de consommation des ménages dans une perspective de court terme, dès que l'effet d'hystérèse s'estompera', conclut-il.

Par ailleurs, l'indice 'Empire State' de la Fed de New York se contracte à 9,2 ce mois-ci, envoyant un signal défavorable pour le secteur manufacturier après la hausse de 0,7% de la production industrielle en février. Enfin, l'inflation est ressortie à 0,7% le mois dernier.

De ce côté de l'Atlantique, la journée est dominée par le sommet européen. 'Il est probable que nous assistions à un assouplissement du rythme d'ajustement des déficits budgétaires sous la barre des 3%', note Barclays Bourse. 'Le problème de Chypre sera évoqué aujourd'hui'.

La séance est aussi marquée par l'expiration de quatre types de futurs et de contrats d'options en cette fin de trimestre, une conjonction connue sous le nom de 'quatre sorcières' et qui se traduit généralement par un regain de volatilité.

En tête du CAC40 à Paris, Bouygues grimpe de 2,9% à 23 euros, alors que l'Arcep a autorisé l'opérateur à vendre des services d'Internet mobile à haut débit (4G) sur ses fréquences 1800 Mhz, actuellement dédiées à la voix et aux SMS.

Lufthansa progresse de 0,6% à 16,1 euros à Francfort, aidé par Crédit Suisse qui remonte son objectif de cours de 18,05 à 19,60 euros et réitère son opinion 'surperformance', au lendemain des résultats annuels de la compagnie aérienne.

Siemens cède par contre 0,3% à 83,7 euros sur le DAX, alors qu'un recours judiciaire a été intenté contre la résolution visant à scinder la division éclairage Osram Licht du reste du conglomérat industriel allemand.

A Zurich, le bon de participation Lindt perd 2,8% à 3.505 francs suisses, le chocolatier helvétique ayant terminé son exercice 2012 sur un résultat net en hausse de 10%, mais tout de même inférieur aux attentes du consensus.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance