BFM Patrimoine

Europe: l'effet Draghi se fait toujours sentir.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Dans l'attente du rapport américain sur l'emploi cet après-midi, les Bourses européennes poursuivent sur leur lancée de la veille, toujours propulsées par les annonces de la Banque Centrale Européenne. Milan bondit de 2,3%

(CercleFinance.com) - Dans l'attente du rapport américain sur l'emploi cet après-midi, les Bourses européennes poursuivent sur leur lancée de la veille, toujours propulsées par les annonces de la Banque Centrale Européenne.

Milan bondit de 2,3% et Madrid de 1,3%, devant Francfort (+0,7%), Zurich (+0,3%) et Londres (+0,2%). Sur Euronext, Lisbonne s'adjuge 2,2%, Paris et Bruxelles 1,3%, Amsterdam 0,9%. Wall Street a grimpé de 1,9% jeudi.

'Les autorités chinoises ont décidé de stimuler leur économie par une reprise d'une politique de grands travaux : autoroutes, ponts et lignes de chemin de fer seront les grands chantiers de ce nouveau stimulus impulsé à l'économie chinoise', souligne Saxo Banque.

Surtout, les marchés européens continuent de saluer l'annonce par Mario Draghi d'une réactivation des rachats de dettes souveraines par la BCE sur les marchés secondaires, pour aider les Etats périphériques à se refinancer.

Ces rachats, en quantité illimitée, se concentreront sur les échéances allant d'un à trois ans. 'Les transactions seront pleinement stérilisées, n'affectant nullement de cette manière l'euro', précise RTFX.

Après le geste concédé par la BCE, les opérateurs attendent de savoir si l'économie américaine a effectivement généré de nombreux emplois en août, comme l'attestait l'enquête ADP qui faisait part de 201.000 créations d'emplois dans le secteur privé.

'En dépit de la 'bonne surprise' annoncée par ADP, les créations d'emplois pourraient être restées peu nombreuses en août aux Etats-Unis', pronostique Aurel BGC, qui table pour sa part sur 118.000 nouveaux postes.

'Un nombre inférieur au consensus de 120.000 relancerait de toute façon les spéculations quant à un nouveau programme d'assouplissement quantitatif par la Fed, ce qui aurait également pour effet de soutenir les marchés d'actions', juge cependant un autre spécialiste.

En attendant l'emploi américain, les opérateurs ont pris connaissance de plusieurs chiffres européens. Ainsi, en juillet, l'excédent commercial de l'Allemagne s'est légèrement tassé à 16,1 milliards d'euros et le déficit commercial de la France s'est réduit à 4,3 milliards.

La décision de la BCE profite en premier lieu aux valeurs financières, à commencer par Crédit Agricole (+7% à près de 5,4 euros à Paris) qui bénéficie en outre d'un relèvement de recommandation de Morgan Stanley.

A Bruxelles, Solvay figure parmi les valeurs en tête du Bel20 avec un gain de 3,4% à 91,8 euros, le chimiste belge ayant été retenu comme nouvelle composante du CAC40 parisien, en remplacement de Peugeot.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance