BFM Patrimoine

Europe: indices soutenus par l'Espagne et l'immobilier US.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les marchés européens alignaient une nouvelle séance de hausse consécutive, portés par un regain d'optimisme sur l'Espagne et le redressement du marché immobilier américain. Madrid s'adjugeait 1,9%, devant Milan (+1,3%)

(CercleFinance.com) - Les marchés européens alignaient une nouvelle séance de hausse consécutive, portés par un regain d'optimisme sur l'Espagne et le redressement du marché immobilier américain.

Madrid s'adjugeait 1,9%, devant Milan (+1,3%), Londres (+0,7%), Francfort (+0,3%) et Zurich (+0,1%). Sur Euronext, Bruxelles prenait 0,7%, Paris et Amsterdam 0,5%, et Lisbonne 0,3%. Par comparaison, Wall Street évoluait près de son équilibre.

Les investisseurs poussaient un véritable soupir de soulagement après la décision de Moody's de ne pas abaisser sa note 'Baa3' sur la dette souveraine de l'Espagne.

Les inquiétudes au sujet de l'Espagne reculaient aussi sur des rumeurs selon lesquelles Madrid envisagerait de demander une ligne de crédit au MES : cette solution pourrait rencontrer moins d'opposition de la part de l'Allemagne qu'un paiement immédiat, selon RTFX.

De plus, l'économie américaine a révélé de bonnes surprises sur le front de la construction immobilière : les mises en chantier de logements ont ainsi bondi en septembre de 15% à 872.000 unités en rythme annualisé, contre un consensus de 770.000.

IG soulignait par ailleurs l'amélioration de la situation de l'emploi au Royaume Uni, avec l'annonce d'une baisse du taux de chômage sous les 8% et un recul du nombre de jeunes chômeurs en dessous de la barre du million.

Sur le plan des valeurs, les technologiques essuyaient certaines des plus fortes baisses, comme SAP (-1,2% à 54,8 euros à Francfort) ou Capgemini (-3,8% à 31,4 euros à Paris), dans le sillage des chiffres décevants publiés par Intel et IBM mardi soir.

Lanterne rouge à Amsterdam, ASML dévissait de 4,6% à 39,4 euros, l'équipementier pour l'industrie des semi-conducteurs ayant dévoilé des trimestriels au-dessous des attentes et annoncé un rachat de son concurrent Cymer avec une forte prime.

En queue à Paris, Danone lâchait 3,6% à 47 euros et Accor 3% à 25 euros : le groupe agroalimentaire et le géant hôtelier ont tous deux dévoilé des croissances organiques inférieures aux consensus sur le trimestre écoulé.

Tesco progressait de 3% à 317 pence à Londres, soutenu par UBS qui a relevé son conseil sur le titre du distributeur de 'neutre' à 'achat' et son objectif de cours de 350 à 370 pence.

BHP Billiton prenait 3,2% à 2010 pence, le géant minier anglo-australien ayant fait part de productions en hausses sensibles pour certains de ses produits au cours du trimestre.

Diageo reculait de 0,6% à 1770 pence, après un point d'activité du géant britannique des spiritueux, marqué par un ralentissement de sa croissance organique.

L'action DIA cédait 2,3% à moins de 4,6 euros à Madrid, pénalisée par une dégradation de conseil chez HSBC de 'surpondérer' à 'neutre', dans une note sur la distribution.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance