BFM Patrimoine

Europe: indices actions bien orientés avant la clôture.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens se dirigent pour la plupart vers une fin de semaine sur une note positive, les opérateurs espérant des avancées dans le dossier de la dette grecque pour la semaine prochaine. Lisbonne prend 1%,

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens se dirigent pour la plupart vers une fin de semaine sur une note positive, les opérateurs espérant des avancées dans le dossier de la dette grecque pour la semaine prochaine.

Lisbonne prend 1%, Paris et Milan 0,5%, Francfort 0,4%, Bruxelles 0,3%, Zurich, Amsterdam et Madrid 0,2%, tandis que Londres recule de 0,5%. A Wall Street, le Dow Jones grappille 0,1% et le Nasdaq prend 0,3%.

'Il n'y a pas grand-chose au calendrier économique européen aujourd'hui, mais il se dit que la Grèce pourrait soumettre une série de réformes dès lundi', soulignait ce matin Stan Shamu, stratège de marché chez IG.

'Le ministre grec de l'Economie Georges Stathakis s'est dit optimiste jeudi sur un accord d'ici la semaine prochaine entre la Grèce et ses créanciers', rappelle de son côté un analyste d'Aurel BGC.

Le dossier de la dette grecque figure au coeur des pensées des investisseurs, alors que les données économiques américaines de l'après-midi - dépourvues de réelles surprises - ne suscitent guère de réaction.

Le PIB des Etats-Unis a progressé de 2,2% en rythme annualisé au quatrième trimestre. La croissance se trouve ainsi confirmée par rapport à l'estimation précédente, là où les économistes tablaient en moyenne sur une révision en hausse vers 2,4%.

L'indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan a été révisé en hausse de 91,2 à 93 au titre du mois de mars alors que les économistes ne tablaient que sur une révision aux environs de 92.

De ce côté de l'Atlantique, on notera que la confiance des ménages s'améliore en France pour le deuxième mois consécutif en mars, d'après l'indicateur synthétique de l'Insee qui gagne un point à 93, son plus haut niveau depuis novembre 2010.

Côté valeurs, Royal Bank of Scotland recule de 1,7% à Londres, alors que la banque a conclu de vendre ses divisions internationales de banque privée et de gestion de fortune opérées sous le nom commercial Coutts à l'Union Bancaire Privée (UBP), basée à Genève.

Porsche avance de 1,5% à Francfort, aidé par un relèvement de recommandation chez UBS de 'neutre' à 'achat' : le broker a rehaussé son objectif de cours de 65 à 110 euros sur le titre, dans le sillage de sa cible sur Volkswagen.

Repsol perd 1,4% à Madrid, tandis que Jefferies entame un suivi à 'sous-performance' avec un objectif de cours fixé à 13,5 euros, le broker jugeant 'limités' les mérites à moyen terme du rachat de Talisman Energy.

A Paris, Genfit dégringole de 40% au lendemain de l'annonce par la société biotechnologique que son étude de phase II consacré au GFT-505 dans la stéatose hépatique non-alcoolique (NASH) n'avait pas directement atteint son critère d'évaluation principal.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance